AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexion

Partagez | 
 

 Au soleil du printemps ! pv Ely

Aller en bas 
AuteurMessage
Jason McCain
Admin | Prince of Slytherin
Admin | Prince of Slytherin
avatar

Masculin Nombre de messages : 68
Age : 31
Date d'inscription : 09/02/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 6ème année
Maison / Profession: Serpentard
Rôle:
MessageSujet: Au soleil du printemps ! pv Ely   Dim 25 Mai - 16:51


Une chaleur insoutenable avait envahi Poudlard depuis maintenant 1 mois, l’eau coulai comme une source d’eau de vie, là ou la plupart des élèves c’étaient réfugier pour se rafraîchir. Dans le parc, bien à l’ombre, Jason était calé contre un arbre. Les yeux fermé, il écoutait les oiseaux chanter et le soleil chauffé sa peau halé. Vêtu d’un tee-shirt sans manche noir et d’un jeans délavé, il posa une main sur son livre fermé positionné sur l’herbe. Il ouvrit les yeux, puis surveilla les alentours. Repliant sa jambe contre lui, il laissa échappé un soupir. Sa journée était pas bien différente des autres, il commençait a devenir trop paresseux ces derniers temps, mais il faisait rien pour s’arranger. Glissant une mains dans sa poche, il en sorti un objet en or attaché à une petite chaîne. Sa montre lui indiquait déjà 15h, il avait manqué un cour de divination. Son visage restait paisible, prouvant qu’il en avait que faire…


Ce redressant légèrement, il écouta les conversations des élèves marchant dans le parc. Quelque Gryffondor ce plaignaient des cours de Métamorphose tous en évitant de s’approcher de Jason. Un sourire espiègle ce dessina sur ses lèvres fines. Provocateur, il aime joué au plus fin. Son regard dévia sur quelque filles à l’insigne de Serdaigle. Le premier groupe fila en direction du stade avec quelque affaires sous les bras, puis d’autre s’approcha un peu plus des banc avec l’intention de réviser. Un bruit assez près de lui l’intrigua, il leva les yeux puis aperçut une jeune Serdaigle qui avait l’air plutôt préoccupé ou complètement dans ses pensés. Il leva un sourcils puis lui adressa d’une voix a la fois calme et grave.


-Dis donc , regarde ou tu vas !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysha T. R. Hamilton
♦ So Admin | So Ely ♦
♦ So Admin | So Ely ♦
avatar

Féminin Nombre de messages : 341
Age : 26
Date d'inscription : 12/01/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 6ème année
Maison / Profession: Mon Ancêtre a fondé la Maison de la Connaissance...Comment pourrais je ne pas y être ?
Rôle: Descendante de Rowena Serdaigle =p
MessageSujet: Re: Au soleil du printemps ! pv Ely   Dim 25 Mai - 20:43

J'ai ouvert ma fenêtre
Pour laisser entrer le soleil
Pendant que tu dormais
À points fermés


Léger soleil d'une fin de mois de mai. Les rayons opalescents de l'astre du jour avaient frappés de leur clarté aveuglante l'adolescente dès lors qu'il s'était levé au delà des collines, au dessus de la cime des arbres de la Foret Interdite.Mais alors qu'ils s'attardaient sur les traits de son visage, n'atteignant pas encore ses paupières, Ely regardait fixement le plafond. Cette nuit là, comme toutes celles qui avaient précédées, son sommeil avait été chaotique, cauchemardesque, dantesque même. Elle, petite silhouette perdue, se retrouvait happée, enveloppée, ensevelie sous des milliers de regards aux pupilles rouge et noires. Ces visions d'horreur qui lui apparaissaient chaque nuit, variaient quelque peu d'une fois à l'autre, masi au fond, c'était la même angoisse, les même peurs qui lui refusaient les bras réconfortants de Morphée, seuls dans lequels elle eut pu se blottir, laissant croitre une fatigue intense en elle. Une fatigue de tout les jorus, de chaque instant. Chaque regard qui se posait sur elle la diminuait d'autant, augmentant encore son désir de se mettre à l'écart, de devenir invisible, petite souris, ou petit écureuil, réfugié en haut d'un arbre pour ne plus qu'on l'observe comme une bête de foire. Certes, c'était là le lot de chacun des Descendants des Fondateurs de Poudlard, mais tous ne vivaient pas cette situation de la même façon. Elle, elle n'avait pas de façon. Elle aurait voulu les voir tous aveugles, qu'ils cessent de l'épier ainsi, comme on traque un gibier alléchant. Elle n'était pas un gibier. Juste un écureuil, une petite bouel de poils timide et craintive, effacée et discrète.

Cette situation durait depuis plusieurs mois, mais elle ne parvenait pas à s'y faire. Ces derniers jours, elle avait même renoncé à s'occuper de son apparence, réflexe inconscient, espérant détourner d'elle toutes ces paires d'yeux qui la scrutaient sans cesse. Aujourd'hui pourtant, samedi de mai, Shay et oryane avaient obtenues qu'elle se lave les cheveux, pour la première fois depuis une semaine, lui démélant ses longues mèches blondes. La matinée de cours s'était passée sans encombres, ou plutôt sans désagréments supplémentaires, au vu des habituels coups d'oeils qu'on leur lançait à Oryane et elle. A une heure, elles étaient parties manger, sac sur le dos, avant de remonter au dortoir des Bleues pour retirer leurs robes de sorcières.

Si cela n'avait tenu qu'à elle, il est probable qu'un jean délavé et un pull léger, la couvrant au maximum auraient fait l'affaire. Mais sa jumelle et sa meilleure amie ne semblaient pas décidées à la laisser s'en tirer ainsi. La première ouvrit en grand leurs valises, la seconde détachant sa queue de cheval. Ely se laissait faire sinon avec indifférence, en tout cas avec passivité. Finalement, elles mirent près d'une heure à ses décider, mais lorsqu'elles descendirent dans leur Salle Commune, la blondinette était redevenue, physiquement du moins, la même qu'avant. Ses pieds étaient moulés dans une paire de Converses rouges et noires montant jusque ses mollets. De là, ses jamabes restaient décovertes, jusquau dessus des genoux où une courte jupe noire commençait, arrêtée en bas des hanches par une ceinture argentée. Son tee shirt rouge sang s'évasait au dessus de sa poitrine, se divisant en deux bretelles épaisses reposant sur ses épaules. Le décolleté trop plongeant était complété par un morceau de tissu noir qui la couvrait jusqu'à la naissance de ses clavicules. Un pendentif argenté représentait deux ailes ouvertes y brillait, reflétant la lumière du soleil. Au centre de son haut s'étalait une jolie inscription calligraphiée illisible, entourée de paillettes. Une fine gourmette gravée à son nom était fixée à son poignet droit, seul autre bijou qu'elle portait. Sa chevelure blonde, livrée aux bons soins de Shay avaient été soigneusement brossées, afin de lui rendre tout son volume. La partie supérieure de ses boucles d'or était rassemblée en queue de cheval cascadant doucement, jusqu'à son fondre dans le reste de ses mèches qui descendait en boucles gracieuses jusque sa taille.

Alors que cette tenue n'avait en soi, rien d'exceptionnelle, rappelant ce qu'elle aurait encore porté au début de l'année scolaire, elle se sentait mal à l'aise, son visage aspergé à grands coups de gerbes d'eau fraiche ayant retrouvé des couleurs. Aucun maquillage ne venait relever ses yeux bleus ni la douceur rosée naturelle de ses lèvres. Oui... Elle était jolie, dire le contraire aurait été un pur mensonge. Jolie, mais surement pas raynnante. les étincelles de ses yeux d'azur restaient éteintes, comme si elles avaient été aspirées par l'attention constante dont on entourait la jeune fille. En compagnie donc de Shay, Oryane, Marilyn et des autres de leur années, les Serdaigles de sixième année étaient descendues dans le parc, ponctuant leur passage d'éclats de rires et de fraicheur. Elysha était la seule à ne pas se réjouir, tandis que plus encore de regards s'attardaient sur la paire resplendissantes et indissociables qu'elles formaient avec sa soeur jumelle. Foulant l'herbe émeraude de l'immense parc autour de Poudlard, elles continuèrent ainsi jusqu'un banc offrant à la fois ombre et soleil. Là, quelques unes de leurs compagnes partirent en direction du terrain de Quidditch, rejoignant le gros de l'équipe pour un entrainement en plein soleil. Les autres, s'installèrent en vrac sur le grand banc de pierre, les unes allongées, les autres assises, masi appuyées contre les jambes d'une autre, une dernière enfin, installée à même l'herbe. Elles n'avaient rien dans les mains, pas de sacs, pas de livres, pas de cahiers. Contrairement aux idée reçus, même Celles de la Maison de la Connaissance savent gouter le repos et la détente. Mais si ses condisciples de dortoir s'étaient habituées à sa notoriété, restant les mêmes face à celà, les gens tout autour continuaient leurs observations. Oh, certes, ils restaient discrets. Du moins le croyaient ils... Agacée, Fatiguée, Elysha fit signe à sa soeur qu'elle revenait. Elle s'éloigna de quelques pas, goutant à la friacheur de l'ombre végétale sur sa peau dorée, s'approchant du ord du lac, le regard lointain, perdu dans le miroitement scintillant de cette surface aquatique aux milles reflets. Une voix la sortit de ce léger êtat de transe, où la rêverie se superpose à la réalité en un doux repos cérébral.

Le regard bleu aux éclats de lapis lazuli de l'adolescente convergea vers la provenance de la voix en question. Elle rentint un hoquet de recul en découvrant le superbe visage de Jason McCain. A le voir ainsi, il n'avait rien de bien différent vis à vis des autres élèves de sa maison. Pourtant, aux yeux d'Elysha, le Serpentard avait deux particularités. La première, sans doute partagée par le reste du Chateau, était qu'il était l'un des Descendants de Salzar Serpentard, bien qu'il s'accomoda sans encombres de la situation. La seconde, ô combien plus personelle, était qu'il était, dpeuis le mois de novembre derneir au moins, la personne vers laquelle s'orientaient rêves et pensées de la Serdy. Cette dernière s'empourpra. Elle fit un pas en arrière, posant sa main sur le tronc de l'arbre auquel il était adossé.


- Désolée.

Elle s'efforçait de ne pas le détailler. Il était peu probable que quelqu'un d'aussi prestigieux que le Capitaine des Verts et Argent sache qui elle était. Relevant les yeux vers le lac, elle préféra conserver le peu d'honneur qui n'avait pas été réduit en miettes par la foule environnante qui l'englouttissait chaque fois qu'elle traversait un couloir, détachant ses yeux de lui, n'ajoutant rien, ni excuses superficielles, ni politesses intutiles.

L'amour est un soleil
Qui m'a souvent chauffé le coeur
Mais quand il brûle trop fort
Il me fait peur

_________________

So ElySo Juste Me
Stop To Protect Me Like That Aaron ! I'm Not A Porcelain Doll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aparecium.forumactif.fr
Jason McCain
Admin | Prince of Slytherin
Admin | Prince of Slytherin
avatar

Masculin Nombre de messages : 68
Age : 31
Date d'inscription : 09/02/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 6ème année
Maison / Profession: Serpentard
Rôle:
MessageSujet: Re: Au soleil du printemps ! pv Ely   Sam 31 Mai - 18:29

Les rayons du soleil l’aveuglèrent à moitié, ses yeux noisette semblaient presque verts. Jason mit sa main pour lui faire assez d’ombre, il pouvait enfin voir correctement chaque trait du visage de la jeune fille. Levant un sourcil d’étonnement, il venait de reconnaitre l’une des héritières de Serdaigle. Le jeune homme chercha maintenant à se redressé, il posa sa main droite paré d’un anneau d’or, sur le tronc d’arbre puis fit face à la jeune Serdaigle. En une fraction de seconde, il réfléchissait à quelle jumelle, il avait affaire… Oryane ou Elysha ?

Son regard plongea dans le siens si déterminé, constata qu’une différence était visible. Le jeune Serpentard, d’ordinaire froid, sûr de lui et taquin, ce voyait finalement réfléchit. Il avait finalement reconnu Elysha par la couleur des yeux, il ce voulait être infaillible surtout pour un héritier d’une maison si prestigieuse que Serpentard. Il fit un pas vers elle, ses pieds nageant dans ses shox noirs. Un sourcil levé avec son eternel air insolant qu’il ne pouvait détacher de son visage, ses lèvres s’étirèrent dans un sourire mi amusé, mi ironique. Pour une fois, il prononça des mots tous en s’interdisant de dire n’importe quoi…

-Miss Serdaigle… Quelle surprise ! J’aurai cru voir ta sœur dans ce lieu mais pas toi !

Le caractère d’Elysha ne lui avait jamais échappé, il la savait timide, effacé et même discrète… Pour une fois qu’il pouvait avoir une conversation avec elle, sans qu’il fut occupé avec ses potes, ou même certaine fille… Le jeune enfonça ses mains dans ses poches, il devait surveiller qu’il ne manque pas l’heure de rendez vous au terrain, mais de toute façon, le soleil était encore trop présent… De toute façon il était le capitaine, s’il voulait être en retard, c’était son problème… la voix de son meilleur ami raisonnai dans sa tête comme à son habitude, l’affichant de la personne la plus égoïsme de ce monde. Il n’avait pas tord, il devra ajouter, la plus prétentieuse aussi… Chassant ses pensées, il ce concentra sur Elysha puis ses yeux fuyais derrière elle, là ou semble être installé beaucoup plus loin, ses amies… il fit quelque pas, non loin d’elle, faisant attention de pas s’emmêlé les pieds dans les racines d’arbres.

Puis il fini par ajouté calmement…

-Comment ça va aujourd’hui ?

Il ce demandait bien pourquoi il était si poli avec elle, peut être que le soleil lui avait trop tapé sur la tête, mais pour une fois qu’il voulait parler à quelqu’un d’autre que ses camarades de maison et puis c’est pas comme si c’était une Gryffondor…

_________________






JUST CLASS AND SEXY....WHAT ELSE ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysha T. R. Hamilton
♦ So Admin | So Ely ♦
♦ So Admin | So Ely ♦
avatar

Féminin Nombre de messages : 341
Age : 26
Date d'inscription : 12/01/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 6ème année
Maison / Profession: Mon Ancêtre a fondé la Maison de la Connaissance...Comment pourrais je ne pas y être ?
Rôle: Descendante de Rowena Serdaigle =p
MessageSujet: Re: Au soleil du printemps ! pv Ely   Sam 7 Juin - 22:37

L'âge d'aimer, ça n'a pas d'âge
Quinze ans, quarante ou davantage
Tant que le cœur bat dans sa cage
On a l'âge d'aimer


Le feuillage épais du grand chêne contre lequel le Serpentard était auparavant assis dispensait une douce lumière, tamisée par le relief des feuilles aux courbes tranquilles. Un vent léger, discret mais frais, jouait tout autour, s'enroulant paresseusement dans les branches des arbres du parc leur faisant décrire de calmes mouvements indolents, emportant au passage des bribes de rires ou de conversation d'un groupe d'élèves à un autre. L'herbe verte de la vaste pelouse sur laquelle dormaient les étudiants s'agitait elle aussi sous le poids infime de cette brise de printemps annonçant l'été, les beaux jours, le soleil. Ce soleil qui brillait, lointain et pourtant si proche, là haut, illuminant ce début d'après midi de rayons d'or qui nimbait irrégulièrement la chevelure bouclée d'Ely de lumières changeantes qui glissaient doucement le long de ses longues mèches blondes, frappant le visage idyllique de Jason. Les yeux bleus d'Ely le suivirent du regard alors qu'il se redressait souplement. Debout, il mesurait facilement une tête de plus qu'elle. Mais la petite Aigle était habituée à ces rapports de tailles chaque fois inégaux entre elle et le reste des gens. Même Oryane mesurait quelques centimètres de plus qu'elle. Quant à leur cadet, Alex, il avait beau être plus jeune qu'elle d'un an, il y avait bien longtemps qu'elle avait abandonné l'idée de rester plus grande que lui. Mai elle s'y était faite. L'habitude venant, elle avait appris à ne plus considérer sa petite taille comme une tare inguérissable. Le regard azuréen de la jeune fille se posa sur les traits du beau Serpy avant de venir se plonger, se perdre dans les éclats d'or de ses yeux noisettes.

Elle se fit inconsciemment la remarque que dans ces iris, c'était sa sœur qu'elle voyait. Quoi que non… Tous ceux qui les différenciaient par la couleur de leurs yeux allaient bientôt être à cours de comparaisons. Peu à peu, alors qu'Ely se laissait vivre, sans trop prendre d'intérêt à ce qui pouvait se passer, minée, harassée par toute la foule des curieux, sa jumelle se rapprochait plus encore d'elle. Elle avait laissé pousser ses cheveux et peu à peu, ses yeux changeaient légèrement de teinte, se rapprochant du cobalt de ceux de la petite Serdy. Tailles similaires, chevelures de blé, yeux océan. Plus rien ne permettait de les différencier. Rien hormis leur attitude, leur façon de se déplacer, leurs attitudes, autant de détails imperceptible pour quiconque ne les connaissait pas intimement, autant de détails dû à leurs caractères respectifs. C'était un je-ne-sais-quoi… Une assurance dans la démarche, le menton moins haut, une étincelle de joie en moins dans les yeux. Ces derniers jours, l'état dans lequel se laissait sombrer l'adolescente permettait une facile identification de son identité, son épuisement moral marquant une énorme différence avec Oryane. Plus aujourd'hui. Passée entre les mains expertes de sa sœur jumelle et sa meilleure amie, elle avait retrouvé son aspect originel. Mais le sourire d'avant ne marquait plus ses lèvres. Quelques mots… Elle haussa un sourcil surpris. Pourquoi se serait il attendu à croiser ici sa sœur ?


- Sa présence te surprendrait moins en ces lieux ? Pourquoi donc ?

La dernière fois qu'elle avait croisé le fier Capitaine des Serpentards, c'était dans ce couloir alors qu'il était en compagnie de trois de ces amis qui avaient pris un malin plaisir à l'ennuyer, jusqu'à ce qu'Aaron intervienne. Oh ce qu'elle avait pu les haïr ce jour là ! Et lui… lui qui était resté là, sans un mot, un sourire vaguement ironique aux lèvres, le regard plein de condescendance et de dédain. Mais cela n'avait rien changé à ce qu'elle ressentait pour lui. Elle partit lentement dans ses pensées, songeant à ce fameux mois de Novembre durant lequel avait été disputé le premier match de Quidditch de la saison, Serpentard contre Poufsouffle que l'équipe Verte avait remporté de très peu. Elle avait été fascinée par le bel attrapeur. Sentiment qui n'avait pas décrût depuis. Lorsqu'elle s'en était ouverte, après deux mois, sûre de pouvoir nommer ce qu'elle ressentait, à sa jumelle et Shay, celles-ci avaient eut un regard de tristesse. Elles, comme la blondinette, savaient qu'il n'y avait que très peu de chances qu'il se retourne jamais sur son passage. Lorsqu'Aaron l'avait appris à son tour, il avait été peiné pour sa cadette, et pour cause ! Ils étaient les trois seuls à être au courant. Lui parler ainsi, sans ces imbéciles dont il aimait à s'entourer, sans ces multitudes de troupeaux de filles le suivant, discrètement croyaient-elles, gloussant à chacun de ses mots, sans les deux cerbères de service qui menaient une garde impitoyable autour de lui. Un fin sourire naquit sur les lèvres de la blondinette.

-
J'ai connu mieux… Et toi ?

Lui parler, seule à seul, un rêve qu'elle aurait crû irréalisable. Et quelque part, n'était ce pas son statut de Descendante qui avait attiré le regard noisette de Jason sur elle ? Peut être n'était ce pas qu'une tare au final… Elle ferma quelques secondes les paupières, voulant graver cet instant dans sa mémoire, consciente que l'amabilité de son interlocuteur ne serait peut être plus qu'un vague souvenir, une bribe de rêve éveillé dans quelques instants…

Vois notre sol devient nuage
On a l'enfance au fond des yeux
Quand on aime on a le même âge
Le cœur fomente des orages
Et l'amour joue avec le feu

_________________

So ElySo Juste Me
Stop To Protect Me Like That Aaron ! I'm Not A Porcelain Doll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aparecium.forumactif.fr
Jason McCain
Admin | Prince of Slytherin
Admin | Prince of Slytherin
avatar

Masculin Nombre de messages : 68
Age : 31
Date d'inscription : 09/02/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 6ème année
Maison / Profession: Serpentard
Rôle:
MessageSujet: Re: Au soleil du printemps ! pv Ely   Dim 8 Juin - 18:30

Face au rayon du soleil qui frappé lourdement sur le corps du Serpentard, Jason commençait à cuir. Quel idée d’enfilé un tee-shirt noir sous cette chaleur insupportable, Le jeune fit deux pas en avant, protégé par l’ombre de l’arbre. Il fixait toujours Elysha, cherchant à savoir quel fille ce cachait derrière cette timidité. Oui, il était plus grand qu’elle, plus large d’épaule comme son père… déjà que celui-ci avait été un homme impressionnant, grand et athlétique, Jason été déjà sur la bonne voie pour lui ressemblai entièrement. Seul garçon de la famille, il avait pris beaucoup d’importance, du moins c’est ce qu’il voulait… respect et honneur. Lui aussi ce souvenait de cette entrevue dans les couloirs du château, lui et ses amis face aux petites Serdaigle. Pourquoi aurait-il défendu cette fille face à ses amis ? Pensif, il fronça très légèrement les sourcils. Hautain et prétentieux, ses principaux défauts qu’il assumait pleinement. Il ne voulait pas ressembler à un sauveur comme cet incapable de Luke Miller… ou à une victime effarouché comme l’inconnue du couloir. Force, or et pouvoir était ses mot préféré, il ne voulait pas ce laisser attendrir comme un gosse. Tous cela, le perdrai surement, mais pour l’instant, il n’avait pas à ce plaindre. Sa question avait visiblement étonné la jeune fille, pourquoi donc ? Et bien c’était assez logique pour lui… Ne voulant pas répondre à sa question, il dit d’une voix grave.

-Peut importe…

Sa main chopa le bras de la Serdaigle sans brutalité puis la guida vers l’ombre des saules, agacé de ce faire cramé la nuque et les épaules, jugeant que son teint été assez mate. Malgré tous, quelque question ce bousculai dans sa tête… Elle ne semblait pas trop lui en vouloir pour l’histoire du couloir et puis pour la première fois, il la voyait sourire… Stoïque comme à son habitude, il écoutait ses paroles.

-Mieux ? Pourtant il fait chaud et les vacances sont à venir… qu’es qui pourrait gâcher tous ça ?

Ses pas stoppèrent net parmi un cercle de fleur des champs, l’herbe avait été taillée et l’odeur embaumait tous le parc. Voilà que maintenant il devenait curieux… Quant à lui, s’il allait bien ? Sa crevait les yeux. Pour profité de la nature et du soleil, il était le premier sur place. Encore une question qu’il ce refusait de répondre, de toute façon on s’en fiche. Jason avait bien des défauts, même pire que certain Serpentard, il en était pas l’héritier pour rien… Mais était-il vraiment Narcissique… Ce souvenant de la mythologie et d’un certain narcisse amoureux de son image, Jason fit une grimace intérieure… s’il devait parler que de lui ou de son image, valait mieux ce pendre…

_________________






JUST CLASS AND SEXY....WHAT ELSE ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au soleil du printemps ! pv Ely   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au soleil du printemps ! pv Ely
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Aparecium | Quand la vérité éclate :. :: .: POUDLARD (Extérieur) :. :: Parc-
Sauter vers: