AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexion

Partagez | 
 

 Au Sommet Du Château - Elysha & Who Want!

Aller en bas 
AuteurMessage
Marilyn Eneyde
Sauriez-vous distinguer le visage du masque ?
Sauriez-vous distinguer le visage du masque ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 42
Localisation : Le Château Poudlard - In Your Dream, Maybe ?
Date d'inscription : 03/05/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 6ème année
Maison / Profession: Serdaigle
Rôle: Préfète de Serdaigle
MessageSujet: Au Sommet Du Château - Elysha & Who Want!   Sam 3 Mai - 20:46

Worried about future
Why would I carry such a weight on my shoulders ?
Why do I always help you carry your boulders ?
You wonder why I carry such a weight on my shoulders
And why would I such a load


On peut être inquiete à propos de l’avenir, inquiéte à propos des guerres, inquiéte à propos du futur qui nous attend une fois que nous aurons franchi les portes. Inquiéte à propos des éléments dangereux qui rentrent en scéne, inquiéte à propos de sa famille qui se meurt, inquiéte à propos des visages d’anges au cœur de diable. Inquiéte à propos de son orientation, inquiéte à propos des guerres, inquiéte à propos des complots, inquiéte à propos des amis que l’on a peur de perdre. Une multitude de questions lui traversaient l’esprit, toute basée sur l’avenir qui tendait ses bras à ses prochaines années en tant qu’adulte.


Secouant la tête, elle chassa ses pensées de son esprit. Il ne fallait pas penser à ça à seize ans, sinon à quarante ans, elle aurait déjà les pieds dans la tombe.


Marilyn s'approcha des abords du toit, le vend frait provoquant des frissons sur sa peau. Ses mains soutenaient son visage, qui était tourné vers le parc. Elle percevait la forêt interdite et les milles éclats du lac sous le peu de lumiére qui restait de l'astre de feu. Son pére et sa mère traversèrent fugitivement son esprit. Ces deux snobinards corrompus jusqu'au bout de leurs ongles parfaitement manucurés, avec un sourire suffisant et hautain collé sur leurs lèvres. Evidemment, le sourire devenait grimaçe quand ils l'aperçevaient. Bien sur. Un couple de Sang-Mélé, dont les talents magiques n’égalaient pas ceux qu’un enfant de six mois, et ils osaient critiquer les étudiants.

La jeune femme se réjouit d’être seule, en haut de la tour. D’ici, sa vision atteignait des proportions vertigineuses, et la solitude était propice à des réflexions. Une ancienne mélodie lui traversa l’esprit, le souvenir d’un conte, dont elle fredonna l’air, songeuse. Décidément, où était passée la jeune Serdaigle pleine de vitalité ? Plongée dans ses pensées intimes, sûrement. Des secrets enfouies au plus profond de sa chair, comme des cicatrices qu’aucun sort ne pourra effacer.

La lumière déclinait peu à peu. Une partie du château, le parti Ouest, était presque invisible alors que la partie est était encore un peu éclairé. La lueur et l’ombre. La lumiére et l’obscur, un contraste qui reflétait l’état d’esprit de la jeune fille, et la division des deux camps de ce monde. Des allégories.

Le mal n’est pas un homme encapuchoné dans une veste noire, tuant des enfants moldus pour asservir sa soif de pouvoir. Le bien n’est pas un homme qui a un grand cœur et qui secoure les pauvres. Ce sont des principes fondamentaux, qui peuvent se lier, celon l’interprétation et le point de vue de celui qui juge. Les hommes ne sont que des allégories, victimes de leurs actions et de leurs tentations.


Un bruit de pas précipité se fit entendre au loin. La Serdaigle n’eut que le temps de se retourner, pour voir une silhouette découpée dans l’encadrement de la porte. Ces yeux bleus étaient aussi brillants que des saphirs, observant l’élève qui entra doucement sur le toit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysha T. R. Hamilton
♦ So Admin | So Ely ♦
♦ So Admin | So Ely ♦
avatar

Féminin Nombre de messages : 341
Age : 26
Date d'inscription : 12/01/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 6ème année
Maison / Profession: Mon Ancêtre a fondé la Maison de la Connaissance...Comment pourrais je ne pas y être ?
Rôle: Descendante de Rowena Serdaigle =p
MessageSujet: Re: Au Sommet Du Château - Elysha & Who Want!   Mer 7 Mai - 20:09

Naître bossu n'est pas un problème
Quand on croit qu'Esmeralda vous aime
Depuis qu'il l'a vue danser pieds nus sur le parvis
Quasimodo n'a plus dormi

Tout là-haut caché près des gargouilles
Nuit et jour même si la pluie le mouille
Tu pries le ciel et tous les saints qui dorment en bas
Pour qu'un jour elle soit dans tes bras


Le temps qui passe... Est il plus grand sujet d'inquiétude ? Savoir que quoi que l'on fasse, quoi que l'on dise ou veuille, l'avenir se profile au loin, trop flou pour qu'on en distingue les contours, mais pas assez pour qu'on en fasse abstraction. Ne rien connaitre de ce qui arrivera, se laisser emporter par un fleuve impétueux qu'est la vie, ballotés entre deux courants contraires représentant l'honneur, l'amour, la fierté, l'amitié... On aimerait croire que l'on peut nager à contre courant, ou se laisser glisser docuement entre deux tourbillons mais alors même que l'on se repose des dernières péripéties ayant faiilies nous noyer, on se rend compte que nos origines sont un trait essentiel de qui nous sommes, un trait essentiel qui peut définir ce que sera le futur pour nous. Et lorsque ces mêmes origines changeant du tout au tout votre présent, en plus d'influer sur votre avenir, il y a de quoi angoisser quelque peu. Et actuellement, la vie d'Elysha était quelque peu compliquée. Cette foutue "grande Révélation' foutait sa vie sans dessus-dessous depuis quelque smois maintenant. Avant, elle se contentait d'être une élève studieuse, petite soeur du Préfet en Chef de la Maison et fille d'une prof, craquant pour le séduisant Capitaine des Verts. Mais la rentrée de Janvier l'avait propulsée, elle la timide et effacée petite Serdaigle, sur le devant de la scène aux cotés de toute sa famille, et des autres descendants. Elle qui n'aspirait qu'à rester dans son coin, travaillant, riant avec Shay et Oryane, taquinant de temps à autre ses compagens de dortoir, elle devait désormais faire face à des sourires ébahits, moqueurs parfois, haineux ou même des demandes d'autographes, fait qui l'avait quelque peu torublé, il faut bien l'avouer, l'angoissant même quelque. A dire vrai, ce désagréable sentiment faisait désormais partie de son quotidien; Elle angoissait devant les regards, angoissait de croiser des gens qu'elle ne connaissait pas qui ne manqueraient pas de s'enquérir de sa santé. Angoisse le jour, Angoisse la nuit, Angoisse perpétuelle...

Cette journée ci avait pourtant bien commencée... Un soleil léger avait réveillé les sixièmes de Serdaigle qui, comme à leur habitude avaient pris le temps de s'habiller, sautant toutes sous la douche en même temps, la prmeière sortie ayant l'exclusivité de la grande coiffeuse sur laquelle elles entassaient crèmes hydratantes, maquillage et élastiques. Vive comme un écureuil lorsqu'elle le voulait, Ely s'était glissée dans les premières près du meuble, choisissant un élasitque bleu roi accordé à son blason pour nouer ses boucles blondes en queue de cheval. Elle avait ensuite attendue Shay et Oryane, assise sur un accoudoir de fauteuil avant qu'elles ne se rendent toutes trois dans la Grande Salle pour déjeuner. Après avoir avalé un petit déjeuner correct, els trois blondinettes s'étaient dirigées vers leur première salle de cours, enchainant ainsi, toute la journée durant, les heures, parsemées de marches dans les couloirs durant lesquelles on la dévisageait du regard. Le repas de midi, à l'exemple de cleui du matin n'avait aps compris d'incidents notables, hormis la présence d'une première année glissée parmis elles qui avait dévoré les jumelles du regard. C'est l'après midi que tout se compliqua. Leurs cours ce jour là, devaient durer jusque tard dans l'après midi, c'est à dire dix huit heures trente. Quand retentit la sonnerie annonçant la fin des cours, Poufsouffles et Serdaigles de sixième année se ruèrent dans les couloirs, allant dposer au plus vite sacs de cours, livres, plumes et autres matériels, chacun voulant atteindre la Grande Salle en premier, bien que sachant qu'il y aurait toujours de la nourriture à profusion.

Dès qu'elle pénétra dans l'immense salle, Ely ressentit une étrange sensation de malaise, et bien qu'elle n'en connut pas la raison, elle ne parvenait pas à se détendre. Finalement, ayant à peine avalé deux bouchées, la blondinette ressortit en trombe, ne parvenant toujorus pas à savoir ce qui l'avait tant dérangée. Elle s'assit sur les marches de l'escalier principale, la tête entre les mains, cherchant ce qui avait bien pu la conduire à se laisser effrayer ainsi. Un léger bruit de pas aérien se fit entendre, marquant l'arrivée d'Oryane. Celle ci ne pronoça pas un mot, se contentant de serrer sa soeur contre elle. Le lien entre elles deux était fort, et il suffisait à Ely d'avoir une douleur sourde au ventre pour savoir que sa jumelle n'allait pas bien. Finalement, main dans la main, comme lorsqu'elles étaient enfants, elles étaient remontées vers la Tour de Serdaigle. Mais voyant Aaron faire le pied de grue devant le buste, elles avaient bifurqué de nouveau, la blondinette préférant éviter les questions inquiètes qu'il ne manquerait pas de lui poser, la voyant là alors qu'elle avait fini si peu de temps auparavant. Ce fut donc finalement les toits qu'elle choisirent, Ely sentant de plus en plus cette étrange oppression qui lui broyait la poitrine, son souffle s'accélérant, sa respiration devenant rauque. Sortant à l'air libre alors que le soleil commençait tout doucement à décroitre dans le lointain, la blondinette s'assit par terre, respirant à grandes goulées l'air frais, sentant les larmes lui monter aux yeux. Enfouissant de nouveau son visage dans ses mains, perçevant le pas d'Oryane qui arrivait à son tour.


Mais les tours de Notre-Dame
Font des prières pour qu'elle ne soit pas ta femme
Car les tours de Notre-Dame
Ont coeur de pierre pour se protéger des flammes
Oui, l'amour est interdit
Aux idiots et aux bandits
Tant pis pour Dieu, s'il n'a rien compris

_________________

So ElySo Juste Me
Stop To Protect Me Like That Aaron ! I'm Not A Porcelain Doll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aparecium.forumactif.fr
 
Au Sommet Du Château - Elysha & Who Want!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le 5 e sommet des Amériques
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...
» Le château de Fougères
» Festin au château (suite)
» [Aisne(02)] Château de Coucy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Aparecium | Quand la vérité éclate :. :: .: POUDLARD (Intérieur) :. :: Les toits du Chateau :: Les toits du Château-
Sauter vers: