AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexion

Partagez | 
 

 Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cristina Lewis
So Crazy, So Sweety, So Cristy
So Crazy, So Sweety, So Cristy
avatar

Féminin Nombre de messages : 20
Age : 28
Localisation : Si tu me cherches, tu me trouves /!\ je griffes xD
Date d'inscription : 12/03/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 7ème année
Maison / Profession: Etudiante à Gryffondor
Rôle:
MessageSujet: Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]   Mar 18 Mar - 21:43

Quelle belle matinée ce jour là. Rien de tel pour mettre de la bonne humeur dés le réveil. En ce dimanche du mois de Mars, le temps était bon pour faire un petit jogging, histoire de se dégourdir les jambes. Sortant de son lit douillet, la jeune Gryffondor se fit discrète, pour une fois, et sortie du dortoir des filles, sur la pointe des pieds. Prenant au passage, ses belles baskets blanches de sport, elle alla se vêtir, pour l’occasion, dans la salle de bain. Après avoir soigneusement attaché sa chevelure dorée et lacé ses souliers, elle sortie de la salle commune et quitta le château pour prendre l’air. A peine avait-elle mis pied ferme sur la verdure qu’elle respira une terrible bouffé d’air frais. Que cela faisait du bien !

Et c’était parti pour une petite course matinale dans le parc de Poudlard. La chance qu’on avait en ce lieu, était sans doute, sa diversité que l’on pouvait trouver à travers le paysage. D’un côté, on pouvait apercevoir, au loin, les grandes montagnes où se réfugiaient certains géants, parait-on. Ou observer la diversités d’arbres qu’était composé la forêt interdite. Mais ce qui était de plus beau à voir, était le grand lac de Poudlard. Aussi vaste, à en perdre l’horizon, il était habité part d’étranges créatures aquatiques de tout genre. Le calamar géant, faisait parmis eux. En courant près du rivage, Cristina se souvenait alors lors de sa première année à Poudlard. Les premières années avaient du traverser ce lac immense dans une petite barque en bois pour arriver enfin au château. Que c’était amusant de faire peur aux autres compagnons de la petite barque en bougeant, sans cesse, dans tout les sens pour faire bouger le petit navire. Cristy n’avait nullement peur de tomber par-dessus bord, elle savait nager… mais les autres n’étaient pas du même avis qu’elle de faire trempette dans ce lac inconnue dans la pénombre de la soirée. Qu’ils étaient pas drôle ces gens là !

A mesure qu’elle faisait sa petite course matinale aux bords du lac de Poudlard, la jeune Lewis se remémorait encore quelques autres petites anecdotes à propos de ce lac. C’était à se demander ce qu’elle n’avait pas fait plutôt.
Le calamar géant, elle l’avait déjà vu sous l’eau… enfin de loin. Bien évidement, Cristy avait également, plus d’une fois nager dans ce lac lorsqu’il faisait chaud voir même quand bon lui semblait. Que ce soit en plein hiver, nuit ou matinée, il était bon de faire circuler le sang dans ses veines.

S’arrêtant enfin près d’un gros rocher près de l’eau, elle s’adossa en premier lieu pour reprendre sa respiration. Tout en fixant l’horizon qui s’étendait devant elle, elle constata que le soleil était déjà bien haut. Quelle heure était-il ? Pas moins de 9h30 ou 10h. Elle n’avait couru qu’une heure ou mois depuis qu’elle avait quitté son lit. C’est à savoir que la jeune fille était, certes, énergétique, elle aimait, pas moins, rester de longues heures au chaud dans son lit tout de même… sauf cette fois-ci.

Puis, rapidement, elle prit un malin plaisir de s’étendre sur tout le rocher, sur le dos, contemplant le ciel du jour. Un nouveau jour dans sa vie, comme celui d’hier ou de demain. Quelle joie d’être dans cette école ! Dire qu’elle était déjà en sa dernière année d’étude…
Imaginant alors que serait alors son futur, ses paupières se fermèrent, laissant alors la jeune Gryffondor dans ses songes les plus fou.
Qui viendrait en ce moment, aurait sans doute songé de voir une sirène, coucher sur son rocher, à l’abri des regards d’autrui, car en effet, il n’y avait pas une âme dans les environs en ce moment. Du moins, durant quelques instants…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Miller
>> Look at Me__I'm so Perfect !
>> Look at Me__I'm so Perfect !
avatar

Masculin Nombre de messages : 35
Age : 28
Localisation : Cherche moi et tu me trouveras...
Date d'inscription : 03/02/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 7ème année
Maison / Profession: Gryffondor
Rôle: Descendant de Godric Gryffondor
MessageSujet: Re: Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]   Jeu 20 Mar - 18:25

La vie d’un Miller était réellement difficile. De jour en jour, il fallait entretenir la passion, l’envie et l’admiration que vous portaient ceux qui vous entourait. Un corps et un tempérament à toute épreuve. C’est le seul argument qui avait convaincu Luke de quitter son lit ce matin là. La veille une grande fête avait été organisée dans la Salle commune. Et bien entendu, il ne pouvait manquer cette occasion de remplir son tableau de chasse. D’ailleurs il était particulièrement fier de son score, rien ne valait un peu d’alcool et de musique. Néanmoins il était resté correct, il aurait tout le loisir de se pencher sur ses conquêtes plus tard. Luke avait profité de la fête et surtout de la présence de ses amis. Cette dernière année promettait d’être une pure merveille.

Seulement bien évidement le matin venu il regrettait d’avoir tant consommé et d’avoir veillé aussi tard. Le réveil fut difficile mais l’entrainement n’attendait pas. De plus son corps devait se débarrassé des saletés avalés la veille. C’est sans découragement qu’il quitta les dortoirs des garçons, son balai sur l’épaule. Il ne fallut pas moins d’une dizaine de tour de terrain pour qu’il soit véritablement en mesure de donner son maximum au jeu. Etant capitaine, il devait se maintenir en forme afin de critiquer l’état physique de ses coéquipiers entre-autre, mais surtout pour garder le poste qu’il avait trop vite acquit et dont pas mal de Gryffondors voulaient l’en délivré. Il descendit libérer les cognards et démarra son entrainement. Il dura plus d’une heure puis il rejoignit le vestiaire lorsqu’il vit le soleil pointé. Il devait être neuf heures mais encore aucune trace de ses camarades. La fatigue devait les retenir, de parfaits petites chiffes molles. A l’évocation de ses compagnons éclaira son visage, même s’ils n’étaient pas tous aussi sportifs que lui, ils les aimaient ainsi. Se distinguer d’eux ne le gênait pas, seulement la solitude le pesait parfois. Son sourire, quant à lui finit de s’évanouir. Lorsqu’il sortit des douches, une fille l’attendait dehors. Les bras croisés sur sa poitrine, son insigne jaune flamboyant sur sa poitrine et un regard de glace, elle paraissait quelque peu irritée. Avait-elle eut éco de la soirée de la vieille ? Si vite ? Son pied tapant sur le gravier qui les menait au château lui donna la réponse. Comment est-ce possible ? Il ne s’était pas vraiment caché mais il était toujours impressionné de la rapidité de diffusion quand il s’agissait de ragots. Certaines filles avaient vraiment la langue bien pendue. Voilà qu’il lui faudrait gaspiller encore de précieux instants à lui expliquer l’inexplicable, la consoler… Il n’avait plus vraiment la force de le faire. De plus, il ne se souvenait plus du nom qu’elle portait. Son visage rappelait vaguement quelques baisers dans un placard à balais, mais rien de plus. Il ne se souvenait même pas l’avoir abordé, c’était dire. Luke s’approcha d’une froideur rare et marcha droit devant lui sans porter d’attention à la jeune femme.


TU te fiches de moi ??

Aucune réponse. S’il fallait être honnête il allait se montrer d’une méchanceté sans borne. Le Rouge-Et-Or fit la sourde oreille mais se fit bien vite rattrapé. Elle était réellement très en colère. Les éclats de voix ne cessèrent que lorsqu’il leva la main afin de la faire taire. Il souffla une histoire idiote prétendant qu’elle était de mauvaise foi et qu’il ne se serrait rien passé à cette fête si elle avait pu rester fidèle. C’était une idée lumineuse, un mensonge équivoque qu’elle tenta de balayer sans comprendre ce qui venait de se passer. Il profita de cette absence de réplique pour s’en aller. Il s’en tirait à merveille. De cette façon, elle n’irait pas se plaindre de lui aux autres filles. Tout était bien. Il ne put empêcher un sourire de poindre, son géni l’effrayait parfois.

Sa joie fut de courte durée cependant. Arrivé au château, il fit demi-tour et se dirigea vers le lac. La furie le suivait. Elle pensait sans doute s’excuser et tout reprendre. Bien qu’elle soit plutôt jolie, elle lui prenait la tête. La jalousie, les crises de nerfs le fatiguait rapidement. Il décréta qu’elle n’en valait pas la peine. Un premier année eût la bonne idée de passer dans les parages et il le chargea de rapporter son sac et son balai. C’était un des avantages à être aduler mais surtout plus âgé. Le paysage qu’il connaissait s’était embellit. La fraîcheur du matin lui donnait une certaine beauté encore jamais observée. De plus une élève endormie n’ôtait en rien la splendeur e la vue, bien au contraire. Le soleil donnait quelques reflets dorés à ses cheveux, sa peau toute entière était baignée de lumière, son corps gracieusement étendue sur un rocher.

Luke s’approcha lentement, il voulait vérifier qu’elle dormait bien. Ses instins de joueur le poussaient à faire un truc extrêmement idiot. Il n’avait plus l’âge, mais il ne pouvait s’empêcher de sourire à l’idée de la réveiller. Pourquoi ? Il n’en avait pas la moindre idée. Il voulait juste faire un truc stupide. Un faible rire s’échappa de ses lèvres en la voyant se tourné sur le dos. Le Rouge-Et-Or ne put s’en empêcher plus longtemps. Il se dirigea vers le lac à petits pas et sortit sa baguette. Il fit porter un équivalent d’un saut d’eau jusqu’au rocher puis abaissa sa baguette afin que le ‘contenu’ se déverse sur sa victime. Un fou rire incontrôlable s’échappa de ses lèvres lorsque la jeune femme hurla de peur, de froid. Il n’avait pas rit autant depuis plusieurs jours.


Pluus... de peur ...que ..de mal ?! N'est-ce pas ? Tenta-il d’articuler malgré les larmes qui s’échappaient de ses yeux sous son rire inaltérable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristina Lewis
So Crazy, So Sweety, So Cristy
So Crazy, So Sweety, So Cristy
avatar

Féminin Nombre de messages : 20
Age : 28
Localisation : Si tu me cherches, tu me trouves /!\ je griffes xD
Date d'inscription : 12/03/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 7ème année
Maison / Profession: Etudiante à Gryffondor
Rôle:
MessageSujet: Re: Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]   Mar 25 Mar - 23:54

Le silence. Pas un bruit à l’horizon. Seule la légère brise matinale laissait libre cours à ses fantaisies pour faire parler les feuilles des arbres et l’eau du lac. On entendait à peine le chant des oiseaux et encore moins de voix humaine en ce doux moment de solitude. Une solitude bien mérité après ce bref marathon de la journée. Cela permettait, quelque fois de se remettre en question, de réfléchir plus longuement de ce qu’il s’est passé durant la semaine, de se redécouvrir soi-même par nos pensés. Bref, le silence était bon pour métier tranquillement sans être déranger par quelque chose.

Allongée sur son rocher près du lac, Cristy s’était assoupit quelques instants, certes, pour se reposer, mais également pour remettre ses idées de la semaine en place. Mais très vite, ce qui devait être un moment de méditation se révéla être un petit somme. Ses lourdes paupières s’étaient refermées sur ses yeux azur pour l’emmener dans un autre monde. Celui des rêves.
Avec ce silence et vu sa fatigue de la veille, il n’était pas difficile de se laisser tenté par les bras de Morphée. En effet, bien qu’elle se soit réveillé de bonne heure aujourd’hui, il faut pas dire qu’elle avait eu du mal à s’endormir. Les Gryffondors avaient organisé une petite fête dans la salle commune. Comme toute Lewis qui se respect, Cristina n’avait pas manqué à l’appel. Les fêtes, elle adore ça ! S’amuser, danser, discuter, c’était dans ses gênes depuis belle lurette ! Seulement voila, s’ajoutant à cela les cours enchaînés de la semaine avec ces professeurs barbants et ennuyeux, la montagne de devoirs puis cette fête avec de la musique à vous casser les tympans et de la boisson alcoolisé à volonté, bonjour, bonjour, les maux de tête le lendemain ! Une chance pour Cristy d’avoir la tête ‘habitué’ à ce style de vie. En effet, aucun mal de tête n’avait fait son jour ce matin. Seulement de la fatigue.

Et ce silence qui perdure. Entendre les quelques petites vagues qui tapait les petits rochers aux bords du lac, donnait la sensation de se trouver au bord d’un navire traversant la mer. Cristy se voyait déjà à l’avant de ce navire. Grand, aux allures de pirates, matelots et capitaine criaient entre eux mais la jeune fille, la seule sur ce navire n’entendait rien de cela. Elle observait l’horizon sans fin qui se trouvait devant elle. Silence dans sa petite tête de fille rêveuse. Le silence n'a jamais trahi personne. C’est le seul qui sait rester muet lorsqu’il le faut. Toujours présent dans vos nuits pour vous surveiller. Il est également là lorsqu’on a besoin de réfléchir pour prendre de bonnes décisions, le silence est un ami fidèle. Toujours là pour nous. Seulement voila, rien n’est parfait dans le monde. Ainsi, le silence, aussi fidèle qu’il soit, défaillit parfois. Trop de silence n’inspire pas bon. Cela marque un mauvais présage et assure une certaines monotonie et solitude sur les personnes. Trop de silence n’est pas bon signe.

Et voila ce qui devait arrivé, arriva. La jeune Lewis chavira de son navire et tomba à l’eau. Une eau glacée parcourait tout son corps. Laissant échappé un cris de stupeur, Cristina sursauta et ouvrit les yeux. Elle n’avait pas rêvé pour ce point. Son corps se trouvait mouillé en effet. Le froid lui parcourait le corps sur sa sueur de son jogging matinal. Elle allait tomber malade, c’était certain ! Quel était cet imbécile qui l’avait ce coup de gamin ?! Son rire résonnait terriblement encore dans son esprit encore à moitié endormi. Très vite, le regard bleu azur de la jeune Lewis devint aussi foncé que le fond d’un lac lorsqu’elle croisa le regard du jeune Gryffondor. Et pas n’importe lequel ! Il fallait que cela soit lui, le fils du co-directeur de Poudlard qui plus est, est également le professeur des défenses contre les forces du mal et le descendant de Godric Gryffondor. Le professeur Lloyd Miller était un très bon professeur. Même après la ‘grande révélation’ il avait su garder la tête froide et ne se vente pas de son statut. Cristy l’appréciait bien ce professeur… mais alors son fils ainé, la jeune Lewis ne peut le renifler à plus de 10 km ! Un vrai prétentieux de première, coureur de jupons, arrogant et narcissique, c’est à se demander s’il n’est pas le descendant de Salazar Serpentard plutôt.
Voila 7 ans déjà, que la jeune Gryffondor avait très rapidement ce jeune homme. Tentant par tous les moyens de ne pas croiser son chemin, au manque de lui coller un bon poing dans la figure, Cristina pouvait être fière de ne pas succomber à son charme. Ses défauts le rendaient beaucoup moins attirant.


Tu n’es vraiment qu’un sale… Gamin Miller !

Se redressant de sa petite hauteur, Cristina dévisagea le jeune homme tout en lui lançant des éclaires par son regard furieux. Trempé jusqu’aux os, c’était à se demander si de la fumée ne sortait pas de ses oreilles tellement sa colère lui traversait le corps. Ses cheveux soigneusement attachés avaient maintenant mauvaises allures avec quelques mèches qui lui collaient sur la joue.

En temps voulu, elle en aurait rit de cette vulgaire plaisanterie car Cristy était une fille qui aimait s’amuser et rigoler avec ses amis. Mais Luke Miller n’était pas son ami et il ne le sera certainement jamais après ce coup là. Mais pour qui il se prend pour réveiller une jeune fille tranquillement reposé part une douche glacée, sans même la connaître. En effet, il ne faut jamais réveiller une personne, les mains vides ou sans raisons quelconque. Et si Cristy était une personne ayant un mauvais sens de l’humour ? ce n’était pas le cas, mais avait-il pensé aux conséquences ? Bien sur que non, c’est un gamin ce Luke !
Par ces réflexions, une légère lueur s’illumina dans la petite tête de la jeune fille. A peine avait elle crié sur le jeune Gryffondor qu’elle sortie sa baguette de sa poche et la pointa sur Luke. Lui jetant le sort de « Mobiliarbus » le jeune homme fut aussitôt envoyé dans les aires pour être relâché, quelques mètres plus loin, dans le lac. Eh lui qui s’en prend à Lewis, perd la partie d’avance. Ne jamais réveiller un dragon qui dort. (Drago dormiens nunquam titillandus)

C’est en le voyait alors faire trempette dans le lac que Cristy pu enfin savourer la joie que de faire une ‘blague’ à quelqu’un. Riant alors à son tour, elle le regarda remuer ses bras en l’air cherchant l’équilibre sur la surface de l’eau.


Peur ??? de quoi ? de toi ? Heureusement que tu rigolais sinon je me ferais du souci pour toi. Ce n’est en tout cas pas de toi que j’aurais peur, petit garnement ! Amuse-toi bien avec les poissons…

Puis faisant volte face, la jeune Gryffondor lui tourna le dos, prête à partie loin, très loin de ce spécimen sans cervelle. Plus loin elle se retrouvera de lui, mieux elle se comportera c’est sur !



[hj: loool, on commence déjà avec de grands poste hihi ça change pas des habitudes à ce que je vois mdrr]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Miller
>> Look at Me__I'm so Perfect !
>> Look at Me__I'm so Perfect !
avatar

Masculin Nombre de messages : 35
Age : 28
Localisation : Cherche moi et tu me trouveras...
Date d'inscription : 03/02/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 7ème année
Maison / Profession: Gryffondor
Rôle: Descendant de Godric Gryffondor
MessageSujet: Re: Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]   Mer 26 Mar - 22:57

Un sourire illuminait son visage lorsque le son de sa voix parvint à ses oreilles. Qu’es ce qu’il ne fallait pas entendre, voilà qu’il était un gamin maintenant ?! Certes, il s’était conduit comme tel, mais combien de fois l’avait-il surpris à ses jeux idiots et blagues en tout genre ? Il s’apprêtait à lui faire part de ses impressions sur son pseudo comportement ‘adulte’ et sa prétendu maturité quand son sourire se crispa légèrement à la vue de sa baguette. *Mince* Comment avait-il fait pour omettre de considérer ce détail ?

C’était la deuxième fois qu’il se retrouvait à l’eau en moins d’une semaine. C’était le nouveau piège des filles ou quoi ? Pourquoi étaient-elles si portés sur ce type de méthode. Il y avait mieux pour emballer. Vraiment, des techniques de drague il en avait vu pas mal mais des aussi foireuses jamais. S’il n’avait pas été en piteuse état, il aurait songé à avancer une petite réflexion sur la Lewis et sa chère et tendre Stevenson. Elles se ressemblaient beaucoup, si on parlait de leur humour à deux bales et leurs revanches plus pathétiques que lumineuses. Alors qu’aurait répondu la ‘coincé’ à cette remarque ? Il n’en saurait sans doute rien. A vrai dire, il se fichait bien des réponses qu’elle pourrait donner. Tout ce qui comptait c’était d’entrevoir le malaise dans lequel elle se trouverait rien qu’un instant. Luke lui vouait une certaine déplaisance depuis qu’elle avait refusé ses avances quelques années auparavant. Le Gryffondor avait gagné en maturité et en persévérance depuis lors, cependant ses anciennes défaites n’évacuaient malheureusement pas sa mémoire. Lewis était une étudiante comme les autres, du moins c’est ce qu’il se plaisait à dire, néanmoins il n’aimait pas beaucoup qu’on lui résiste surtout qu’elle portait plus d’intérêt à son paternel.

Il pataugeait comme un imbécile dans l’eau du lac, tentant par touts les moyens de garder la tête au dessus de l’eau tout en retirant désespérément une algue enrouée autour de sa cheville. Bien entendu, la folle ne lui apportait aucune aide même si elle était la source de sa noyade. A vrai dire elle se délectait de le voir patouillé pour se sortir de l’eau. Il finit par arriver au bord. Le soleil baignait son visage et bien qu’il soit quelque peu irriter de la petite revanche de sa compagne il ne put résister à sourire à la vue de l’horizon. Il semblait qu’il revoyait le lac pour la première fois. Sa vue était brouillé par l’eau salé du lac et les rayons du soleil n’améliorait en rien celle-ci cependant il gardait les yeux ouverts. Sans savoir pour quelles raisons, il avait toujours agit ainsi. Peut-être pour prouver sa bravoure ou encore pour peut-être voir ce que d’autres ne pouvaient pas dans pareil situation… Tout était une question de volonté. Durant quelques instants il oublia la présence de sa camarade. Allongé sur le dos, l’esprit ailleurs il ne s’était même pas rendu compte du départ de la peste.

Le jeune Miller ne perdit pas une seconde de plus. Cette petite insolente ne s’en sortirait pas aussi facilement ! Elle avait bien failli abîmer leur précieux capitaine d’équipe ! Comment auraient-ils fait sans lui, si un monstre sous-marin s’en était pris à lui ? C’est digue il arrivait à se faire rire même sans prononcer mot. Ses réflexions lui suffisaient. [hj : mdr je sais que ça te plaira ça xD] Il se mit à la poursuite de la Gryffondor tout en imaginant ce qu’il pourrait bien dire ou faire à sa rencontre.


Hé…

Il la voyait. Elle avançait en se dandinant à droite à gauche propre à sa personnalité, elle le savait proche et Luke était convaincu qu’elle avait clairement entendu son appel tout comme elle serait qu’il lui était adressé. Mais elle refusait sa compagnie. Et lui qui ne la trouvait pas assez sérieuse. C’est vrai qu’à présent il était servi. Il se rapprocha à pas de course, ses vêtements encore trempé de son petit tour dans le lac et lui barra le chemin.

Tu crois pouvoir me jeter dans le lac et t’en aller comme ça ?? Si c’est le cas tu te trompe lourdement gamine !

Il crocha son regard dans le sien. *Qu’es ce que tu dis de ça ?!* Il était parfaitement hors de question de faire l’objet d’une blague. On pourrait prendre mauvaise habitude, c’était son rayon. De plus, le traiter de gamin (ce qui était parfaitement justifié certes) et se conduire de la même manière quelques secondes plus tard n’étaient pas très cohérant. Son tempérament rouge avait-il repris le dessus ? Un sourire se dessina sur ses lèvres lisant la stupéfaction sur le visage de sa camarade. Elle devait passablement se doutait du comportement qu’on lui attribuait, aussi restât-elle de marbre lorsqu’il pencha la tête de côté (^^) afin d’intensifier peut-être la gêne qu’elle ressentait. Son sourire s’élargit davantage lorsqu’une idée lumineuse lui vint à l’esprit. Il s’approcha d’elle, et lentement avec le même sourire sur les lèvres posa ses deux mains sur ses épaules. Sa surprise lui fit un bien fou. Ce qui allait suivre allait le combler il en était certain. Aucun mouvement, s’attendait-elle à ce qu’il l’embrasse ? Plutôt amusant. Il était vrai que sa beauté n’avait qu’évoluer depuis leurs rencontre néanmoins il avait d’autres projets pour l’instant. Ses manches imbibés d’eau firent l’effet escompté après quelques secondes. Son sourire s’élargit davantage puis il essora chacune de ses manches lentement sur le corps de sa camarade. Voilà qui lui donnerait une leçon. Un rire aérien s’échappa de ses lèvres avant d’y mettre fin.

Ne fais pas cette tête Lewis c’est toi qui voulais jouer ! Et puis franchement tu me devais bien ça, tu as abîmé mes vêtements !

[Hj: Arrête ne me lance pas ! Moi qui essaye de faire court xD héhé je viens de remarquer je crois que j'ai battu notre record en moins de 24h la rép ^^ j'deviens doué ^^'']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristina Lewis
So Crazy, So Sweety, So Cristy
So Crazy, So Sweety, So Cristy
avatar

Féminin Nombre de messages : 20
Age : 28
Localisation : Si tu me cherches, tu me trouves /!\ je griffes xD
Date d'inscription : 12/03/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 7ème année
Maison / Profession: Etudiante à Gryffondor
Rôle:
MessageSujet: Re: Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]   Mer 2 Avr - 14:56

Ne faisant pas attention à l’appel du jeune Gryffondor, Cristina ne s’intéressait même plus à lui et le faite de savoir s’il s’en sortira ‘vivant’ de cette baignade ou pas, n’avait aucune importance à ses yeux. Qu’il se fasse enlever par le calamar géant ou emprisonné par les vilaines sirènes, Cristy s’en foutait royalement. Pour une fois qu’elle n’était pas curieuse… lorsqu’il s’agissait de Luke Miller, rien ne l’intéressait en fait, c’était aussi simple comme bonjour de savoir ça non, depuis le temps !
En effet, il y a au moins deux ans déjà, le jeune Gryffondor avait vainement cherché à ‘apprivoiser’ Cristina comme il le faisait si bien avec ses autres ‘petites copines’…si on pouvait appeler ainsi chez lui car, étrangement, celles-ci, ne restaient pas longtemps avec lui. Bien évidement, la jeune Lewis avait tout d’abord songer à ce qu’il soit bien trop insupportable pour qu’une fille quelconque puisse le supporter mais très rapidement, elle comprit que chez Luke, les filles se changeait aussi facilement qu’une chemise. Alors il ne fallait tout de même pas imaginer que la jeune fille puisse tomber aussi facilement dans le panneau ! Non, Cristy était assez intelligente pour détecter ce genre de phénomène. Les prétentieux vaniteux et compagnie, c’était très peu pour elle. Voila pourquoi, lorsqu’il était venu vers elle, lui balançant de belles tirades barbantes de séducteur amateur, la jeune Gryffondor lui rit au nez et lui pria d’aller voir ailleurs si elle y était.
Je vous laisse donc imaginer quelle tête le jeune Miller avait tiré devant son premier refus…. Eh ben oui, il y a toujours une première fois dans la vie, c’est comme ça !
Qu’il était si immature ce gamin là !
Bon, sur ce point là, Cristina n’était pas meilleure que lui. Toujours la première à s’amuser ou partir à l’aventure, la jeune fille ne manquait pas une opportunité d’agir de façon, quelque peu moins mature, en accomplissant des défis les plus débiles les uns que les autres. Mais cela n’était qu’un détail, pas vrai ?! Il est plus facile de voir les défauts chez les autres qu’envers soi même. xD

Et voila que ‘Monsieur’ se pointa devant elle, lui barrant le chemin. Oh il n’était pas aller rendre visite à Monsieur le calamar géant ? Quel dommage !
Levant ses sourcils et serrant légèrement ses lèvres, Cristy n’était nullement enchanté de faire à nouveau face à cet enfant gâté. N’écoutant que d’une oreille la menace qu’il venait de lui faire, la jeune fille prit même la peine de croiser ses bras sous sa poitrine, tout en observant les ongles d’une de ses mains. Tiens, elle venait de se casser un d’ailleurs… c’était la faute à Luke, c’est certain ! Mais très rapidement, ses oreilles titillèrent lorsqu’elle entendit prononcé le même mots qu’elle avait employé quelques instants auparavant, accordé au féminin : Gamine ! C’était qui la gamine ? Elle avait pas trop suivit là !

Son regard perçant fixa alors le regard du jeune lion. Pour un lion qui voulait impressionner, c’était loupé, il ne faisait même pas peur… en fait, il ne faisait ressentir aucun sentiment chez Cristy. Aucune peur, aucune reproche, aucune pitié, aucune haine, aucune gêne ni même de la compassion. C’était juste simplement pathétique de le voir agir ainsi. Franchement dire la même chose que l’autre, revenait à dire « celui qui le dit, c’est celui qui l’est ! » un truc de gamin sans aucune maturité, je vous le dit, vous ne trouvez pas ? Bien qu’elle paraissait surprise sur le fait, ce n’était pourtant pas pour ce qu’il venait de dire qui était surprenant, non mais plutôt la surprise de constater qu’il n’avait pas mûri dans sa petite tête bien qu’il avait la bel allure d’un jeune homme de 17 ans. Qu’il essayait encore plus d’intensifier sa gêne ou un truc dans le genre, n’allait sûrement pas faire changer quoi que ce soit chez Cristy. Au contraire !


Tu as raison, cela serait dommage de partir sans voir à quel point tu peux être aussi pathétique et stupide ! C’est vrai quoi ?! Qui peut bien être aussi stupide de penser une seconde que j’allais te sauver ? Toi évidement ! Et pis reprendre la réplique des autres, c’est franchement pathétique, Miller !

Voyant que le jeune homme affichait un large sourire, Cristina comprit rapidement qu’elle avait peut être parler un peu trop en laissant parler son tempérament de feu. Cela sentait nettement le roussi ce petit sourire là. Luke allait certainement faire encore des siennes et se défendre, le connaissant. Il n’aimait pas perdre et cela Cristina le savait très bien puisqu’elle fut la première fille de Poudlard à refuser sa demande et que son comportement après cette scène, lui laissa voir comment était le Luke Miller. En effet, non seulement il n’avait pas admis ce refus, lorsque tout le monde en parlait mais en plus il s’était obstiné à refaire sa demande auprès d’elle. Il était vraiment bouché, ma parole ! Puis, après un deuxième refus de Lewis, le jeune Mille voulut, en quelque sorte, se venger, en sortant avec une ‘ennemie’ de la jeune Gryffondor… mais ne voyant aucun résultat (franchement, Cristy s’en foutait vraiment de savoir que Luke sortait avec la peste… qu’ils vivent heureux et qu’ils aient beaucoup d’enfants, s’ils le voulaient !) le descendant de la maison des rouges et or s’était donner dans l’idée même de sortie avec une amie de Cristina. Grave erreur de sa part. Lui brisant le cœur comme toute les autres, Cristy le détestait encore plus.
Alors en le voyant sourire ainsi bêtement, elle comprit rapidement qu’il n’allait pas tarder à renvoyer la balle. Ce qu’il fit sur le champ. Le seul problème était de savoir comment il allait agir…S’approchant d’elle en lui tenant les épaules, la jeune fille eu du mal à réagir plus rapidement de cette approche. Qu’allait-il lui faire ? L’embrasser ? Il pourrait pas changer de méthode avec les filles ou bien il ne savait rien faire d’autre ? Mais, apparemment non, rien de se passa comme il le faisait d’habitude. Tant mieux pour lui, s’il ne voulait pas recevoir un autre refus venant de Lewis ! Au lieu de cela, il laissa l’eau qu’il y avait encore sur ses vêtements s’écouler sur la jeune fille. Profitant même de s’essorer sur elle avant d’éclater de rire. Mais il faisait quoi la ? Le regardant perplexe comme si elle était face à un extraterrestre, elle ne comprenait pas trop la blague de Miller. Qu’est-ce qui était drôle dans cette scène ? Mouiller une personne qui était déjà mouillé ? Attendez, Cristina ne comprenait pas ce qu’il y avait de drôle…. Pourtant elle avait le rire facile d’habitude.


Tu as fait l’école du rire durant les vacances d’été ? Parce que franchement, tu es aussi mauvais qu’un magicien moldu qui veut faire croire aux autres moldus que c’est de la magie, ce qu’il fait ! Je te signale que j’étais déjà assez trempe par ta faute, alors à quoi bon rajouter quelques petites gouttes de plus ? Tu peux me le dire ? Enfin, non, laisse tomber…veux même pas essayer de te comprendre !

Le bousculant sur le passage pour qu’elle puisse continuer son chemin, elle n’avait aucune envie de ‘jouer’ avec lui. Depuis quand elle s’amusait avec Miller ? Ils n’étaient même pas amis et encore moins plus intimes pour partager des moments de détente et de joie. D’ailleurs c’était lui qu’il l’avait cherché. Elle n’avait rien demandé, elle, couché sur son rocher près du lac. Se retournant alors pour lui adresser une dernière fois la parole (ce qu’elle espérait très fort) elle ne lui manqua pas de lui faire par de sa constatation.

Jouer avec toi c’est aussi ennuyant que d’écouter un cours sur le développement d’une mite au sein d’un colonie de fourmis. Je te signale que c’est toi qui es venu me déranger ! La prochaine fois, cela ne sera pas que tes vêtements que j’abîmerais si tu reviens ‘jouer’ avec moi !

[hihi, en effet, tu as bien fait vite contrairement à moi xD désolé mais manque de temps quoi >_<]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Miller
>> Look at Me__I'm so Perfect !
>> Look at Me__I'm so Perfect !
avatar

Masculin Nombre de messages : 35
Age : 28
Localisation : Cherche moi et tu me trouveras...
Date d'inscription : 03/02/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 7ème année
Maison / Profession: Gryffondor
Rôle: Descendant de Godric Gryffondor
MessageSujet: Re: Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]   Dim 20 Avr - 23:34

Bien qu’il y avait de quoi rire, le jeune Miller s’en abstint. Il était évident qu’elle craquait complètement pour lui. [J’suis sur que ça va te plaire xDD] Elle se perdait dans ses propos et se répétait. Signe qu’il lui était difficile de tenir une discussion en sa compagnie. A cette conclusion muette, Luke élargit son sourire. Il était si intelligent. D’ailleurs il se sentait si proche de la perfection que ça lui faisait peur. Mais ma foi, il devait s’accommoder de sa condition. La question était : comment profiter de cet avantage sans qu’elle devienne violente ? Non qu’il ne soit effrayé par l’idée de contrôler une jeune femme de sa trempe, néanmoins courir le risque qu’une cicatrice défigure son beau visage lui était inadmissible. Il était clair qu’agir de telle manière était parfaitement en accord avec la réputation de Lewis. Bien qu’elle soit le petit clown du groupe, elle n’en restait pas moins une femme au tempérament de feu, qui d’ailleurs l’avait prouvé à plusieurs reprises. C’est pour cette raison qu’à l’instant où l’eau du lac atteignit ses épaules il eut un léger froid. Allait-elle le frapper ? Sans savoir pour quelle raison cette pensée le fit sourire. Il avait plus que hâte de voir de quoi elle était capable.

Inutile de dire que ce fut une énorme déception lorsqu’elle ignora son geste et recommença à parler. Etonnement et cela instantanément un mal de crane lui fendit la tête, sans doute es-ce du au fait qu’il prenait rarement le temps d’écouter la gente féminine, sinon il ne voyait d’autres possibilités. Les prises de tête ce n’était pas vraiment son ‘truc’. Il laissait ça aux Serdy en quête de savoir. Lui préférait les formules simples et si possible courtes. Il semblait qu’elle n’aille pas beaucoup changer depuis leur seconde année. Elle s’exprimait de la même façon, quoi qu’avec un peu plus de vocabulaire et attachait toujours la même mimique presque autoritaire qu’il détestait tant. Son visage au teint de pêche et la finesse de son corps attiraient les regards de tous les hommes du château mais son intelligence et son culot en recadrait plus d’un. Luke avait depuis longtemps laissé ce fruit à d’autre prétendant l’inintérêt. Mais c’était faux, et malheureusement elle en était consciente. Son refus l’avait abasourdit et avait freiné toute autre tentative. Il était hors de question de faire l’objet de railleries à nouveau. Pendant qu’il ressassait le passé, elle continuait sur sa lancée… Incluant les ‘magiciens moldus’, ou tout autre insulte du même type. L’ennui le gagna rapidement, sans parler de l’injure qu’elle lui faisait avec une parenté aux moldus. Il décida de reprendre un ton un peu plus sérieux afin de la faire taire quelque instant. Mais à peine c’était-il racler la gorge pour procéder à une explication clair et soutenue lui montrant ses tords et la stupidité de ses propos, qu’elle prit la fuite en oubliant pas de le bousculer au passage. Son action feint de l’étouffer. Il inspirait en même temps. Quelle situation embarrassante à présent, elle aurait pu en profiter pour le tuer ou faire d’autres remarques (ce qui lui aurait été tout aussi fatale d’ailleurs). Mais non. Elle était si fière de déballer une à une ses petites répliques toute faite qu’elle ne s’aperçut de rien. C’était plus drôle que ce qu’il avait imaginé. Il était tout aussi égocentrique et refermée. A part sa petite personne, rien ne lui paraissait vraiment important. Ils n’étaient peut-être pas si opposés que ça finalement. Quoi qu’il en soit, il était beaucoup plus logique qu’il se vante de sa personne qu’elle. Lewis n’avait aucune classe.

Apeine c’était-elle détournée de lui qu’il avait volte-face afin de suivre de près les sornettes qu’elle était capable de sortir sans son intervention. Dans ce domaine, il fallait l’avouer, elle surpassait de loin ses estimations. Il se demandait combien de temps elle pourrait parler sans être obliger de respirer. Il était assez amusant de l’entendre proférer une sorte de menace. Elle lui rappelait presque McCain, son ennemi juré. Il parlait beaucoup et n’agissait pas vraiment. Ce qui était sur c’est que lui allait agir. Il était bien trop simple de la laisser s’en aller. Alors qu’elle faisait ses premiers pas le dos tourné, Luke réfléchissait au meilleur moyen de l’arrêter tout en suscitant un plus grand énervement. Pour être franc il avait très peu apprécié le fait qu’il n’y aille aucune réaction après’ l’essorage’. C’était assez frustrant de mettre au point des plans destinés à la faire sortir de ses gons sans qu’il n’y aille aucun résultat à l’arrivée. Luke pensa alors qu’il n’avait sans doute pas été aussi créatif qu’il ne laissait paraître. Il élabora en conséquence un nouveau plan d’attaque. Si être trempé ne l’avait pas embarrassé alors ce qui allait suivre risquait d’avoir l’effet escompté.

Un sourire machiavélique ornait son visage, puis d’un geste vif il sortit sa baguette de l’intérieur de sa poche. Il pointa l’instrument de sa gloire sur la jeune femme et livra le sort. #Cracbadaboum# Avant même que l’éclair aille atteint sa cible, il savait qu’il éclaterait de rire la seconde d’après. Elle allait regretter de l’avoir traiter de cette manière. Voilà qui lui servirait de vengeance mais aussi d'amusement. Sa beauté était irréfutable, tout comme sa colère, mais un séducteur digne de ce nom ne s’arrêtait pas à ce type de détails. Il se devait de garder la tête froide et d’agir comme s’il était impossible de détecter le moindre désir dans ses yeux. Un sourire doux flottait à nouveau sur ses lèvres. Alors comment allait agir Lewis à présent ? Apprécierait-elle autant que lui le spectacle qu’offrait leur nouvelle rencontre ? C’est un cri strident qui s’échappa de ses lèvres, cette exhortation représentait sa victoire. Et il était fier de lui. Le seul regret étant qu’aucun publique ne pouvait partager sa joie.

Il n’attendit pas longtemps pour qu’elle se retourne face à lui, vêtu malheureusement pour elle plus que de ses sous-vêtements. Il admira le spectacle avec un plaisir certain et accentua la fureur de sa camarade en lui adressant un clin d’œil. Cet instant resterait longtemps gravé dans sa mémoire. S’il prenait l’envie à mademoiselle-je-sais-tout de lui faire part d’autres théories au sujet de son comportement enfantin, il lui rappellerait comme elle a généreusement fait ‘tomber la chemise’.

Elle s’approcha à grand pas de son visage et il sentit poindre la détermination dans son regard. S’il ne se trompait pas elle s’apprêtait à le frapper. Mais il n’était pas assez stupide pour fuir. Néanmoins ca ne signifierait pas qu’il la laisserait s’exécuter. Il avait une meilleure idée, bien meilleure. Lorsqu’elle se pointa face à lui, lâchant au passage les vêtements de sport qu’elle portait auparavant, Cristina brandit sa main droite pour atteindre sa joue. Mais il fut plus rapide. Le maître de ses dames attrapa sa mimine en plein vol. Inutile de dire qu’elle fut quelque peu surprise de la promptitude de son geste, mais Luke était aux anges. S’il voulait entreprendre quoi que se soit c’était le moment idéal. Il la fit basculer sur son bras, ses longs cheveux blonds frôlèrent le sol et son regard s’attarda quelques instants sur ses lèvres. Un grand sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme quand elle comprit ses intentions et surtout qu’il lui serait difficile de résister. Si par le plus grand des hasards elle tentait de se débattre, elle finirait par terre et cela dans la même tenue: en sous-vêtement.

En attendant, c’était ça ou les lèvres de Miller s’abattraient sur les siennes. Et nul n’était censé ignorer qu’elle haïssait son personnage autant que les sorciers le seigneur des ténèbres autrefois. Un rire aérien s’échappa de ses lèvres en apercevant la dérision de Lewis, mais il ne lui donna pas plus longtemps de réflexion. Auquel cas, cette peste trouverait le moyen de ficher son plan en l’air. Il se donna une seconde avant d’effleurer ses lèvres. Il commença lentement, sachant qu’elle ne désirait pas réellement ce baiser, puis il y alla plus franchement et prit goût à la saveur que lui offrait les lèvres de la Gryffondor. Au départ, il était plus qu’évident que ce baiser symbolisait pour mademoiselle une immense humiliation, aussi ne prenait-elle pas part à ses baisers. Assez grisant quand on y pense. Toutefois la chaleur qui s’émanait du corps de Luke fit chavirer son semblant de retenue. [HJ : Adieu le libre-arbitre mdrr] Son baiser long et langoureux donna quelque remords à Luke, qui certes appréciait le plaisir qu’il lui procurait mais regrettait que de telles circonstances obligent Lewis à agir selon Son bon vouloir. Peu à peu elle raccourcissait ses instants de bonheur ainsi se trouvait-il obliger de ralentir la cadence. Lorsque leurs embrassades prirent fin, son esprit eut peine à se remettre en place.

Décidément les filles était une espèce encore très peu connue et selon la variété son charme agirait ou non. Cette fois il était tombé sur une tuile. Dommage ! Vivre de l’idée confortante qu’il était un spécimen rare et que toute ‘femelle’ digne de ce nom n’hésiterait pas s’il daignait lui adresser un regard, n’était plus à l’ordre du jour. Non seulement Lewis ignorait ses interpellations mais en plus les baisers qu’il lui offrait n’étaient pas à la hauteur de ses attentes. *Je plains vraiment le type qui devra lui servir de potiche.* Fixant ses sourcils froncés, il déclara soudain :


Alors Lewis ? Que vas-tu abîmé à présent ? Mes vêtements j’espère ?!

[HJ: Désolé du retard ma belle ! Mais comme tu sais on avait pas mal de boulot ses temps-ci ! En tout cas j'espère que tu apprécieras le RP, même si je t'ai piqué ton libre-arbitre ^^ Mais bon c'est pas trop une surprise ^^ J'le fais sans arrêt ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristina Lewis
So Crazy, So Sweety, So Cristy
So Crazy, So Sweety, So Cristy
avatar

Féminin Nombre de messages : 20
Age : 28
Localisation : Si tu me cherches, tu me trouves /!\ je griffes xD
Date d'inscription : 12/03/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 7ème année
Maison / Profession: Etudiante à Gryffondor
Rôle:
MessageSujet: Re: Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]   Mer 30 Avr - 22:05

Si elle ne s’était pas retournée après avoir terminer de lui adresser, pour ce qui semblait être la dernière fois la parole, Cristina aurait, sans doute, remarqué ce sourire machiavélique qui s’était dessiné sur le visage de Luke. Mais ce ne fut pas le cas, et à peine avait-elle retourner le dos à son ‘ennemi’ que celui-ci attaque comme un lâche. Franchement qui sont ceux qui attaquent par derrière ? Les lâches comme les serpentards par exemple, mais là c’était Luke Miller, descendait de Goddric Gryffondor ! C’était vraiment décevant de constater qu’il se comportait comme un minable !

Aussi surprise - voir même choqué par ce qu’il venait de faire - quelle fille ne laisserait pas échapper un cri de stupeur en voyant ses habits se détacher de son corps ?! Tel fut le cas de la jeune Lewis. Laissant échapper un cri, elle ne put s’empêcher de fixer du regard ses pauvres vêtements par terre. Et voila son beau training de velours trempé se trouvant maintenant dans l’herbe sale et boueuse. Maudit Miller ! Par reflex ou pudeur – quoi que se trouver en sous vêtements n’était pas si affreux que cela, c’est vrai quoi, c’est comme se trouver en maillot de bain après tout – Cristina serra son corps de ses bras, tentant de se couvrir un peu. Se retrouver dénudé après avoir fait une course puis trempé par la ‘blague’ de Miller, inspirait peu confiance. Si elle allait attraper une pneumonie à cause de cet imbécile, il allait le regretter toute sa vie ! Une chance encore pour elle d’avoir mis un de ces mimi shorties assortie à son soutien-gorge noir pour estomper sa honte. Imaginez seulement une seconde la honte qu’elle aurait du subir toute sa vie, si ce matin elle avait décider de mettre sa petite culotte bisounours. 0_o Plus jamais elle ne tournera le dos à Miller ! Elle aurait dû pourtant y réfléchir avant. C’est vrai quoi : toute personne sait bien qu’il ne faut jamais tourner le dos à son ennemi, et si celui-ci se trouve être un mâle, encore moi ! (ils ont toujours des idées malsaines, ceux là !)

Sa fureur était telle qu’elle fit volte face en lui adressant un regard noir (de chez noir ^^) tout en s’avançant rapidement vers lui pour une foutre une de ces raclés à s’en rappeler toute sa vie. Qu’il en profite de la voir si peu vêtu car cela sera certainement la dernière fois. Qu’importe de montrer sa pudeur, de se couvrir contre le froid ou de ramasser ses vêtements. Non, tout ce que voulait Cristina à cet instant était de lui faire raisonner un peu dans sa tête en lui donnant un bon coup et lui remettre, ainsi, les neurones en place. [tiens et ça tu aimes ? xD] Ce Luke Miller n’avait-il pas retenu la leçon, sachant pertinemment bien que Cristy était comme la braise ? si on touche, on crée un feu et on se brûle… alors pourquoi ajoutait-il de l’essence en lui envoyant un petit clin d’œil ? La fureur de la jeune Lewis était beaucoup trop grande pour la décrire. Quoi qu’il en soit, alors qu’elle levait sa main en direction de la joue du jeune homme, elle n’eut pas le temps d’éviter le bras de celui-ci lorsqu’il la bloqua en pleine action. Sa fureur était si grande qu’elle en avait été aveuglée par les obstacles. Ainsi, affichant une légère surprise par ce réflexe, son temps de réaction devint plus lent jusqu’à ce qu’elle ne puisse contrôler aucun mouvement qui suivit. La faisant basculer vers le bas, comme s’ils terminaient une valse, ses cheveux d’or effleurèrent le sol. La voila prise au piège ! Jamais elle n’avait été aussi proche de Luke Miller qu’à ce moment précis. Cristy pouvait très nettement voir ce regard rempli de malice et ce sourire arlequin qu’affichait le jeune Gryffondor à cet instant. S’en était fini pour elle. Il allait enfin avoir ce qu’il souhaitait, au grand malheur de Cristina. Bien trop près du sol boueux mais pas assez loin du visage de Miller, la jeune fille tenta, tout de même de s’en sortir en se débattant comme elle le pouvait. En vain…. Cela faisait même rire Luke qui en profita pour passer à l’action.

A peine avait-il poser ses lèvres contre celles de la jeune Lewis que celle-ci aurait souhaiter lui vomir tellement elle en était dégoûté rien en s’imaginant la scène. Luke l’embrassant près du lac, corps trempé, elle à demi nu… avait quelque chose d’assez romantique mais pour Cristy cela tournait au cauchemar. Il savait bien que ce qu’il faisait n’était pas du même goût que la jeune Gryffondor. Pourtant, il ne s’en priva pas une seconde pour intensifier davantage ce baiser à sens unique. Comme si la jeune fille allait participer à ce supplice… Mais très rapidement, elle ne pu résister plus longuement. La chaleur que lui procurait le corps du jeune homme, l’odeur masculine qu’il dégageait et ce baiser ne laissaient aucune fille indifférente. Pendant ce bref instant où Cristy laissa son instinct féminin en profiter, elle comprenait quelque peu pourquoi tant de fille se laissait berner par ce genre de garçon. Alors, sans réfléchir, elle répondit à ce baiser en participant quelques instants avant de reprendre conscience des faits en le stoppant. Cristina restait tout de même Cristina. Différente des autres filles, elle reprit très rapidement ses esprits et s’éloigna du mieux qu’elle arrivait de lui, en lui lançant quelques regards perplexes. Ses sourcils se froncèrent. Honnêtement, la jeune fille s’était attendue à ce que le baiser qu’il voulait tant avoir depuis de nombreuses années soit stupéfiant, grandiose, majestueux, sensationnel ! Mais au lieu de cela, rien… Etait-elle vraiment différente des autres filles au point de ne pas tomber sur le charme du garçon aussi facilement ? était-elle difficile à ce point ? Ou tout simplement Luke Miller n’était pas aussi bon qu’en courait la rumeur ? Quoi qu’il en soit, la jeune fille ne put s’abstenir de faire une remarque.


- Franchement… je pensais, qui sait peut être, que j’allais changer d’avis sur ton sujet, que j’allais t’apprécier après ce baiser… mais non. A croire que tu n’es pas le meilleur dans ce domaine…

Face à cette déception, Cristy laissa échapper un léger soupir avant de lui afficher un de ses sourires malicieux. Signe qu’il n’allait pas s’en tirer comme cela. Mais comment lui rendre la pièce de sa monnaie ingénieusement ? lui rendre son baiser, lui semblait inimaginable pour Cristina de devoir subir à nouveau ce martyr, bien que cela aurait sans doute étonné Luke qu’elle agisse ainsi. Lui donner une gifle était bien trop banale comme geste et lui cracher à la figure n’était pas très intelligent sachant qu’elle se trouvait en bas et donc, sous l’effet de la gravitation, sa salive se retournerait rapidement contre elle (beuuurk) Non, Cristina Lewis était bien plus brillante et mesquine que cela. Lorsqu’elle attaquait, c’était pour de bon. Alors, à peine avait-elle sourit malicieusement qu’elle replia sa jambe vers le haut, puis arrivant à la bonne hauteur, elle donna un violent coup de genou dans les parties génitale du pauvre petit Luke. Douleur assurée chez les hommes…

- Je préfère te voir tordre de douleur que te voir sans vêtements !

Bien évidement, le jeune homme lâcha sa proie par réflexe devant de telle douleur entre les jambes. Se trouvant à terre mais libre, Cristina laissa échapper un rire sarcastique voyant son ‘ami’ se tordre de douleur. Ah que c’était bon de voir ça !


[Tiens, on se fait plus d’excuse entre nous depuis le temps xD par contre ne t’avis plus de me piquer mon libre arbitre. J’ai horreur d’être à la merci des autres… surtout de toi xD même si au fond j’adooooore ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Miller
>> Look at Me__I'm so Perfect !
>> Look at Me__I'm so Perfect !
avatar

Masculin Nombre de messages : 35
Age : 28
Localisation : Cherche moi et tu me trouveras...
Date d'inscription : 03/02/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 7ème année
Maison / Profession: Gryffondor
Rôle: Descendant de Godric Gryffondor
MessageSujet: Re: Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]   Sam 17 Mai - 23:11

Combien de temps encore accepterait-il qu’on traite ses baisers de déchets buccales ? Surement plus très longtemps ! Qu’avaient-elles toutes ses filles avec leurs commentaires à la con ? C’était le nouveau système pour lutter contre les prédateurs ou quoi ? Après deux réflexions de ce type d’autres garçons auraient vu retomber leur moral en flèche, et à vrai dire durant de courts instants, Luke faisait partit de ceux-là. Toutefois, il reprit rapidement ses esprits ! Qui donc pouvait le supplanter ? Il était le plus doux, le plus attentionné et le moins baveux ! Non qu’il aille particulièrement porter attention aux baisers des autres mecs du collège, seulement ses conquêtes et les remarques de ses camardes témoignaient de sa supériorité. Et il tenait absolument à ce qu’on reconnaisse son talent ! Le problème avec ce type d’insinuation c’est que malheureusement ca risquait de ternir sa réputation ! Et cela, il en était hors de question ! Cependant, inutile de montrer qu’il était touché par cette déclaration. Ce serait tendre l’autre joue quand on vous a frappé. De plus, il ne voyait que deux hypothèses à ce comportement hors norme : la première étant qu’elle soit véritablement dégoûtée (Par Merlin faites que se soit la deuxième), soit l’humiliation qu’il lui avait infligée quelque minute auparavant lui rendait la monnaie de sa pièce. Il préféra miser sur la rancune tenace de la Gryffondor ! De toute manière, il était hors de question qu’il se dénigre tout seul. Elle faisait ça pour deux, la chipie.

Ses soupires prolongés infligèrent au jeune homme un supplice de plus. *Comment la faire taire, bon sang ! Allez, réfléchi ! Ce n’est pas si compliqué* En effet, un éclair illumina bientôt son visage. Jusqu’à présent, il avait feint l’humour toutefois sa nature prétentieuse le rattraperait tôt ou tard. Soudain, une idée permis d’abord de le rassuré puis de fermer le clapet à mademoiselle-je-juge-tout-parce-que-c’est-mon-devoir-d’en-informer-le-monde… Petite idiote, elle ne savait pas à quel géni elle se mesurait. C’était regrettable… vraiment.

Apparemment tu n’as pas autant abhorré que tu ne le prétends Lewis. Auquel cas ta seule réaction aurait été l’indifférence. Or, ce n’est pas le cas. De plus pour quelqu’un qui me sous-estime tant, tu as bien contribué je trouve ! Tu n’es pas d’accord ??

Voilà qui la laisserait perplexe un moment, sa petite tête blonde allait réfléchir longtemps pour comprendre la signification de chaque mot prononcé. Jusqu’à ce qu’elle déchiffre tout, Luke trouverait le moyen de lui imposer un autre baiser. Après tout il était en position de tout pouvoir ! Toutefois, il le savait la jeune femme n’accepterait pas n’importe quoi, rien à avoir avec ses dévergondées. Durant ses cogitations la traîtresse de Gryffondor s’était adonnée à son sport favori : le bousiage de parties. Comment cette sotte avait-elle eût l’audace de s’attaquer à son intimité. *C’est exactement ce que tu as fait, très chère- lui rappel sa conscience* *réponse : je m’en tape ! J’ai mal !!* Crétine, Grue !! Elle n’avait pas idée de la douleur d’infligeait ce type de maltraitance chez un homme. L’affliction le plia en deux, laissant ainsi tomber la jeune femme. C’était la seule satisfaction qu’il eût. Au moins elle aurait à souffrir de sa chute ! *Conscience : c’est que tu deviens cynique ! > Ouai je sais !* La douleur brouilla son regard, c’est qu’elle savait s’y prendre cette sotte ! En plus elle n’y était pas allé de main morte, à croire que l’expérience parlait. Le rire sadique qui sortait de ses lèvres, l’énerva au plus haut point. Il était presque plus insupportable que la douleur. Si elle continuait, il allait se charger de la faire taire ! Et pas de la plus douce manière.

Lorsque sa vue s’éclaircit, Luke eut l’impression qu’il pouvait se relever sans crainte. Toutefois son esprit vif rattrapa ses actes. Le meilleur moyen de lui faire payer ça serait de la faire culpabiliser. Bien qu’il ne connaisse que peu ses réactions, le Gryffondor était persuadé d’avoir face à lui une femme droite et loyale. Aussi, se ferait-elle beaucoup de soucis. Et bien entendu, il pourrait profiter de cette situation un bon moment. Il la voyait déjà le massant près du feu, baignant de larmes son visage tordu de douleur. Il ne perdit pas une seconde. Poussant un grand cri, il s’évanoui sur le sol. En bonne acteur, il ferma furieusement les yeux feignant une nouvelle douleur aiguë alors qu’elle ne faisait que s’estomper.

Espèce de malade !! Tu m’as sans doute castré !! Qu’es… ce qui tou-r-…ne pas rond chez toi ??

Voilà qui allait la faire réfléchir ! Elle se sentirait honteuse d’en être arrivé à une telle extrémité. Mouvements précipités se firent entendre. Luke quant à lui continuait son manège et soupirait sans cesse. Elle était proche, il le sentait. Son souffre s’égarait sur sa nuque, son parfum emplissait ses narines et ses cheveux chatouillaient son visage. Que faisait-elle ? Il ouvrit les yeux, le visage livide de la jeune femme laissait transparaître son inquiétude. C’était parfait. Enfoncer le clou, le délectait littéralement. Il soupira une nouvelle fois puis tenta de se relever avant de retomber lourdement sur le sol.

Aides-moi… ! J’dois allez à l’infirmerie ! ... A moins que tu ne veuilles me laisser comme ça ! Ce ne serait guère étonnant !
[J'le savais xDD Tu ne peux pas résister à mon charme ! ^^ Bon bah sinon je m'excuse pas hein Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristina Lewis
So Crazy, So Sweety, So Cristy
So Crazy, So Sweety, So Cristy
avatar

Féminin Nombre de messages : 20
Age : 28
Localisation : Si tu me cherches, tu me trouves /!\ je griffes xD
Date d'inscription : 12/03/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 7ème année
Maison / Profession: Etudiante à Gryffondor
Rôle:
MessageSujet: Re: Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]   Ven 13 Juin - 17:09

Comme elle s’en doutait bien : lorsque on s’attaque à la dignité, l’orgueil, la prétention d’un mâle, il fallait s’attendre à ce qu’il riposte. Et quoi de plus inattendu de l’entre dire qu’elle y était pour quelque chose… vraiment pas crédible ce gars là. A savoir pourquoi la plupart de la gente féminine craquait pour lui. Vraiment stupide et enfantin ! Levant ses sourcils d’un air de supériorité, Cristina ne se donna même pas la peine de lui éclairer la lanterne. Lui expliquer que si elle avait contribué à ce baiser, c’était parce que tout simplement, un baiser se fait à deux…serait de donner des leçons à un pauvre imbécile. Et franchement, ça ne serait pas elle qui allait l’aider à le rendre plus intelligent. Il était peut être habitué d’agir seul lors de ces échanges de salives avec d’autres…voila pourquoi les pauvres filles disait de lui que des bonnes choses… parce qu’elles ne participaient pas ! ne donnaient pas des difficultés à Luke ! Elles se laissaient faire tout bêtement… vraiment stupides ces filles. *qui se ressemblent s’assemblent après tout * Non franchement, cela ne servait à rien qu’elle gaspille encore sa salive pour lui faire comprendre qu’il n’était bon à rien. Cristina n’aidait les personnes qui le méritaient vraiment. Luke ne méritait donc pas ce geste de charité…

Voyant qu’elle ne répondait rien à cette riposte, il en profita pour lui affliger un autre baiser. Il tenait tant à se payer la honte de sa vie ou quoi ! Ah oui, il n’est pas foutu de comprendre le message vu son intelligence inouïe, avait oublié Cristina…. Mais s’en était trop pour elle. Elle ne pouvait pas le laisser aller plus loin. Ainsi, à peine avait il commencé le seul travail qu’il savait faire, quoi qu’il n’était pas le meilleur après tout… Cristina lui affligea la plus atroce souffrance qu’il puisse exister à un homme, après l’infidélité, celui du coup de genou dans ses entre jambes. Ne jamais chatouiller le dragon qui dort ! La devise de l’école était pourtant claire…. À croire que certains élèves n’avaient toujours pas compris au bout de sept ans dans cette école… Luke en fait partie bien évidement !

Enfin libre, elle put enfin savourer sa pleine victoire en laissant échapper son rire sarcastique en voyant son ‘ami’ se tordre de douleur. Ses cris de détresse, ses injures ou autres paroles de souffrances laissait la jeune Gryffondor dans une indifférence totale. Se levant pour aller chercher ses vêtements – car elle était encore peu vêtu depuis la mauvaise blague de Miller – pour enfin s’habiller correctement. Être à demi nue devant lui encore une petite seconde serait de trop. Alors qu’elle enfilait le bas de son training, elle entendit le pauvre petit garçon rugir de plus belle.


- Espèce de malade !! Tu m’as sans doute castré !! Qu’es… ce qui tou-r-…ne pas rond chez toi ??

Se retournant vivement, elle lui afficha un de ses regards noirs avant de lui dire quoi que ce soit. Malade elle ? qui était le malade à la réveiller avec de l’eau gelé ? Qui était le malade de l’avoir déshabillé sans pré-avis et embrasser deux fois sans la moindre permission ? C’était lui le malade dans l’histoire. Elle n’avait que répondu à l’appel. Bien évidement, elle ne prit pas une minute de son temps à explique à ce cher Gryffondor que ses paroles n’avait aucun sens. Rendre moins con, un type comme lui, n’apporterait en rien. Elle avait mieux à faire.

- Te castrer ?! Oh trop bien, j’ai fait le bon geste de la journée pour sauver l’humanité !

Lui répondant de sa voix hypocrite qui existait chez elle seulement lorsqu’elle détestait plus que tout, une personne, elle lui lança un sourire forcé avant d’enfiler son pull sur sa tête. Enfin habillé, elle le regarda par terre, se tordre encore et encore de douleur… C’est bon, ce n’était pas la fin du monde. Il ne connaissait vraiment pas la douleur des femmes qu’elles enduraient chaque moins, ou lorsqu’elles s’épilaient à la cire chaude… ou d’autres souffrances encore pire. Ces hommes… quelles chochottes ! Le regardant comme le dernier des idiots, ses mains se posèrent sur ses hanches, attendant qu’il finisse de jouer la comédie. Car elle savait qu’il abusait un peu trop.

- Allé c’est bon ! Arrête de jouer la victime, tu fais pitié ! C’est bon, j’ai compris que tu souffres terriblement mon pauvre petit chou ! Relèves-toi maintenant si t’es un homme ! Mais relève toi bon sans ! Quelle chochotte !

A mesure qu’elle lui adressait la parole, celui-ci se tordait encore et encore de douleur à n’en plus finir… ce qui énervaient terriblement la jeune Lewis. Assez de ce comportement enfantin ! Sa voix s’exprimait sur un ton de plus en plus énervé de la situation à mesure qu’elle observait cette pauvre larve par terre, se tordre de douleur. Voyant que la situation ne s’améliorait pas, elle s’approcha de plus en plus de Luke. Était-elle touché par son acte au point de lui demander pardon… non mais vous avez rêvé là… non, c’était juste pour s’assurer qu’il jouait bien la comédie. Mais pourquoi s’assurer de quelque chose si on s’en foutait royalement de la personne… Cristina se sentirait coupable ? Non…enfin… mais non…quoi que…

Se trouvant sur le ventre, le visage enfoncé dans l’herbe… elle ne pouvait voir son visage. Car c’était là que l’on voyait bien si quelqu’un jouait la comédie ou pas. Était-il assez malin de cacher son visage pour être plus convaincant ? Non, Cristina savait que cet être masculin n’avait pas assez d’intelligence pour ça.
Se courbant légèrement vers lui, elle voulait entendre d’avantage le son de sa voix de plus près et voir par là, s’il mentait ou pas. Mais c’était assez difficile de le savoir. Fort heureusement…ou pas… il se retourna brusquement pour faire vote face. De peu et leurs lèvres s’effleuraient à nouveau. Surprise, son visage ne manquait pas de le faire savoir. Par la simple pensé de se retrouver, une fois encore, si près de lui, l’écœurait déjà. S’éloignant aussi vite de son visage qu’il ne l’avait retourné, Cristy le regarda se redresser…puis fit de même. C’était donc vraiment de la comédie, elle avait bien raison. Mais à peine s’était-elle retrouvé débout qu’elle vit le jeune homme retomber sur le sol gesticulent et criant comme avant. Il avait vraiment mal alors…


- C’est pas la fin du monde Miller ! J’ai même pas fait si fort que ça… je peux faire bien pire. Allez redresse toi tout seul si t’es un homme ! J’ai dit redresse toi… tu crois tout de même pas que je vais te porter jusqu’à l’infirmerie ?!

A mesure qu’elle lui adressait la parole, Cristina s’avança pas à pas vers lui, remuant la pauvre bête par terre avec la pointe de sa chaussure, puis se penchant vers lui pour le prendre par le bras. Rien à faire elle ne donnait pas la force maximale pour le soulever…et le pouvait-elle vraiment ? Résigné par ce qu’elle venait de faire, la jeune Gryffondor ne pouvait pas le laisser ainsi par sa faute.

- Allez essayes de te relever et après tu pourras prendre appuis sur moi jusqu’à l’infirmerie ! Sinon je devrais utiliser le sortilège de Leviocorpus… et crois moi… vu ton poids, pas sur que tu arriveras entier.

Lui tendant la main, Cristina attendit une réponse du blesser avec un large sourire. Bien qu’elle était consciente qu’elle déclarait forfait en lui tendant la main, le voir souffrir ainsi était agréable à voir. Et puis c’était lui le blessé de cette bataille, pas elle ! Qu’il se retrouver sans plus aucun spermatozoïdes à vie, cloué au lit durant trois semaines ou pas qu’importe ! Elle avait gagné la bataille !

[ Hihi j'ai répondu plus vite que j'aurais pensé ^^ bon alors soit tu réponds encore là soit tu fais la suite à l'infirmerie... je te laisse le choix je suis gentille hein xD Tout comme si tu préfère l'épaule ou le sortilège lol ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Miller
>> Look at Me__I'm so Perfect !
>> Look at Me__I'm so Perfect !
avatar

Masculin Nombre de messages : 35
Age : 28
Localisation : Cherche moi et tu me trouveras...
Date d'inscription : 03/02/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 7ème année
Maison / Profession: Gryffondor
Rôle: Descendant de Godric Gryffondor
MessageSujet: Re: Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]   Mar 24 Juin - 23:58

SUJET CLOS


[Je t'envoie à l'infirmerie chérie Wink Tu sais combien de temps je prendrais pour le prochain Razz Mais en attendant savoure mon cadeau de l'été Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toi je t’aime déjà pas ! [Luke]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Inutile] J'aime / J'aime pas
» Une musique que j'aime bien....
» Quand on s'aime, même en virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Aparecium | Quand la vérité éclate :. :: .: POUDLARD (Extérieur) :. :: Le Lac-
Sauter vers: