AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexion

Partagez | 
 

 Je te plumerais la tête | Pv Pika'maman.

Aller en bas 
AuteurMessage
Amy McStrife
Serpentard
Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 27
Localisation : Cherche.
Date d'inscription : 17/02/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 6ème année
Maison / Profession: Serpentard
Rôle:
MessageSujet: Je te plumerais la tête | Pv Pika'maman.   Dim 9 Mar - 16:08

* Mode Killeuz' de hiboux = On *




« Reviens! Ramène toi sinon je te jure que t'es mort! Je vais te plumer espèce d'oiseau merdique! Je compte jusqu'à trois! Un .. deux ... »

Euh non, vraiment, elle n'est pas folle. Ce n'est pas dans son habitude de s'adresser à des oiseaux ou d'avoir des envies de meurtre sur ses pauvres petites bêtes idiotes. Non, mais ce jour-là, elle avait vraiment envie d'exterminer cette chose.

**


Ce matin là, elle avait vite fait de se laver et de s'habiller puisqu'elle était en retard. Un mauvais rêve, précédé d'une insomnie, chose qui lui arrivait un peu trop souvent ces temps-ci. Ayant un doute voyant que personne n'était aussi préssée qu'elle, et que toutes les filles étaient encore dans leur lit, elle réfléchit un instant et se rendit compte qu'on était Samedi, jour sans cours. Elle grogna de mécontentement, et se laissa tomber assise sur son lit, provoquant un grognement chez une de ses collocataires. Beurk, mais pourquoi fallait-il que ce soit à elle que ça arrive? Les yeux grands ouverts, elle ne risquerait plus de profiter de sa matinée de libre pour se reposer, ça c'est sûr. Elle décida donc de ne pas gacher son temps à tourner en rond, et se leva, attrapa une plume, un parchemin et une envellope puis descendit dans le salon de sa salle commune.

Les quelques personnes déja debout étaient des petits auquels elle n'accorda aucune attention particulière. Amy n'aimait pas les gosses, et avait pris l'habitude d'ignorer les premières années. Elle se laissa tomber sur un des canapés, attrapa un magazine qui trainait pour s'en servir d'appui et commença à rédiger une lettre pour ses parents. Elle ne leur avait pas souvent écrit, et tel qu'elle connaissait sa mère, elle devait se faire un sang d'encre. Non pas que son père ne s'intéressait pas à sa fille, mais disons qu'il était moins protecteur. Bref. Elle rédigea quelques lignes appliquées, et plia son parchemin qu'elle introduit dans l'envellope et sauta du canapé, déposant sa plume sur la table basse.

Sachant qu'elle avait du temps, elle ne pressa pas plus que ça pour rejoindre la volière. De plus, elle n'avait pas envie de s'éssoufler, non mais oh. Déja que c'était loin, et qu'elle detestait ses escaliers à la noix .. Lorsqu'elle arriva, elle poussa la porte et atterit dans la boite aux lettres des sorciers.

C'était vraiment un endroit où elle n'aimerait pas rester coincée. Elle n'aimait pas vraiment les hiboux. La vert et argent avait toujours eu du mal à se faire obéir de ces sales bêtes, et préférait de loin les chats ou même à la limite les rats.

* Bon, prions pour que je ne tombe pas sur un petit désobéissant .. *

Amy choisit au pif un volatile, et s'approcha afin de lui attacher son envellope à la patte, tandis que la bestiole s'envolla, et amy fronça les sourcils. Lorsqu'il se posa, elle retenta, mais il s'envola encore. Ils répétèrent l'action une bonne dizaine de fois, jusqu'à que l'oiseau se pose, hors d'atteinte de la jeune fille. Elle serra les points, pas contente du tout.

« Reviens! Ramène toi sinon je te jure que t'es mort! Je vais te plumer espèce d'oiseau merdique! Je compte jusqu'à trois! Un .. deux ... »

Et c'est là qu'elle entendit un bruit, annonçant qu'elle n'était plus seule dans la volière. Mais à vrai dire, là elle s'en fichait. Elle aurait pu choisir un autre oiseau, mais non, non. Elle voulait celui là, parce qu'il ne l'écoutait pas. Il n'allait pas s'en tirer comme ça, et puis quoi encore? Amy ne faisait pas d'exception avec les humains, alors pourquoi en ferait-elle avec les animaux?

« Trois! »

Tapant du pied par terre telle une espèce de pimbèche mal lunée, elle attrapa une pièce de sa poche et la lança sur l'oiseau. Pas très éfficace, hein? Mais bon, c'est tout ce qu'elle avait à portée de main.

Hj > Il est naze, hein? En plus, c'est inspiré d'un ancien sujet de Pm que j'avais fait, du coup c'est doublement naze. Mais j'ai vraiment pas d'idée, Pikadésolée ^^'

_________________
Just a Perfect Slytherin .
----

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysha T. R. Hamilton
♦ So Admin | So Ely ♦
♦ So Admin | So Ely ♦
avatar

Féminin Nombre de messages : 341
Age : 27
Date d'inscription : 12/01/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 6ème année
Maison / Profession: Mon Ancêtre a fondé la Maison de la Connaissance...Comment pourrais je ne pas y être ?
Rôle: Descendante de Rowena Serdaigle =p
MessageSujet: Re: Je te plumerais la tête | Pv Pika'maman.   Dim 4 Mai - 14:01

[ Oh My God u_U M'auras fallut quasiement deux mois pour me décider à répondre ! Sorry PikaFille of my Heart, je t'aime *w*]


Vieille écriture lointaine
Tu n'es qu'une histoire ancienne
Et le timbre aux fleurs fanées
Oublie qu'il a voyagé


Peter Hamilton était médicomage passionné par son travail. Il n'hésitait jamais avant de passer une nuit à Ste Mangouste pour veiller un patient des heures durant. A dire vrai, qui aurait pu lui reprocher de s'absorber dans son travail ? Sa femme et ses enfants passaient l'année scolaire à Poudlard. Autant dire que les retrouvailles avec le père de la petite famille étaient chaque fois attendues. Bien sur Lena lui écrivait régulièrement, de même qu'Ely, mais cela ne remplace pas l'absence. L'adolescente mettait malgré tout un point d'honneur à lui expédier une lettre par semaine, lui donnant des nouvelles de sa paresseuse fratrie, qui, au mieux, écrivait une fois par mois. En retour, elle voyait souvent la chouette familiale revenir vers la Tour des Bleus et Bronze. La pauvre bête faisait près de trois à quatre voyages par semaine, allant de la profonde Ecosse où se situait le vieux chateau, au petit appartement que Peter habitait en période scolaire, à Londres, près de l'hopital. Lorsque les vacances venaient, il posait ses congés, profitant de sa petite famille dans leur grande maison près d'Edimbourg.

Alors seulement que les premiers rayons de soleil se faufilaient au travers des lourdes draperies protégeant les fenêtres, d'une sublime teinte bleue réhaussée de bronze, un pan de lumière malicieux vint effleurer les paupières closes d'Ely. L'adolescente cligna doucement des yeux, se redressant doucement. Elle jeta un coup à droit et à gauche, souriant à l'image de ses condisciples endormies. Marilyn était roulée en boule, Shay affalée sur le ventre, sa couverture à moitié par terre, Oryane... Oryane n'était pas là ! Se levant discrètement, la blondinette enfila un jean, un débardeur à fines bretelles orange et un pull blanc par dessus, se protégeant de la fraicheur de ce matin de mai. Glissant ses pieds glacés par le carrelage du dortoir dans une paire de converse assorties à son débardeur, elle se dirigea sans un bruit vers la porte. Les filles de sixième années de Serdaigle avaient lourdmeent insisté pour avoir une grande coiffeuse pour toutes sur laquelle s'entassaient brosses et élastiques en tout genre. Attrapant un élastique orangé sur la tablette, elle en retira les quelques cheveux restés accrochés dessus qu'elle identifia comme étant bruns, regroupa la masse de ses boucles blondes en une queue de cheval et descendit dans la salle Commune. Là, assise devant le feu, elle reconnut la chevelure dorée de sa jumelle. Cette dernière terminait une lettre, assise en taillerus sur le tapis. les deux adolescentes échangèrent quelques mots, et finalement, sa soeur remonta se coucher, tendant sa lettre à Ely. Cette dernière remonta chercher la sienne, attrapant au passage sa baguette et repartit d'un bon pas vers la Volière.

Le Chateau était encore désert à cette heure matinale. Profitant des semelels souples des chaussures, Ely courut à un rythme régulier, traversant couloirs, escaliers et autres passages avant de sortir dans le parc, cap sur la demeure des volatiles. Arrivée au pied de la tour qui les habritait, elle se posa quelque secondes, reprenant son souffle, bien qu'il n'ait pas beaucoup varié et monta les marches quatre à quatre. Elle s'immobilisa quelques marches avant l'entrée. Des cris suraigus et rageurs retentissaient, commençant un décompte furieux. Ely se décida à entre entre le deux et le trois. La fille, de dos, chevelure brune, ne rappela rien à Ely qui comprit bien vite la raison de ces hurlements. La Serdy fit quelque pas, prenant sa chouette sur le bras. L'autre fille se retourna pestant toujours contre le hibou mal docile. Voyant son visage, Ely fit un petit sourire. Elle connaissait la petite brune, pouvant l'identifer comme Amy McStrife, Serpy, même année qu'elle qu'elle cotoyait dans certains cours, notamment en botanique.


- Si tu veux mon avis, tu devrais essayer avec du MiamHibou ! Vu son tour de taille il a tout l'air d'un goinfre !

Vieille lettre aux mots faciles
Cri d'amour sans domicile
Tu m'as fait souvent penser
Rêver et puis m'en aller

_________________

So ElySo Juste Me
Stop To Protect Me Like That Aaron ! I'm Not A Porcelain Doll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aparecium.forumactif.fr
 
Je te plumerais la tête | Pv Pika'maman.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» To Pika Flood
» Pika Pika!
» Presentation de PPM (Pika-pika no mi)
» Réservation Pika Pika no Mi
» Les gribouillis de Lili Pika/Yuki. [Ouvert]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Aparecium | Quand la vérité éclate :. :: .: POUDLARD (Extérieur) :. :: La Volière-
Sauter vers: