AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexion

Partagez | 
 

 Insomnie, quand tu nous tiens | Pv Darling *-*

Aller en bas 
AuteurMessage
Amy McStrife
Serpentard
Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 27
Localisation : Cherche.
Date d'inscription : 17/02/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 6ème année
Maison / Profession: Serpentard
Rôle:
MessageSujet: Insomnie, quand tu nous tiens | Pv Darling *-*   Jeu 6 Mar - 1:51

Quel magnifique titre, n'est-ce pas? Pour une fois que mon titre est composé d'une phrase, et pas que d'un petit mot du genre "tranquillement". Bref, je m'étais promis de ne pas faire ce paragraphe, mais que voulez-vous? Les mauvaises habitudes ne se perdent pas si facilement. Et puis, s'éterniser sur ce passage de mon post serait répétitif, j'ai déja vécu ça dans une autre vie .. Rolling Eyes

**


Fin des cours. Amy rangea ses notes et sortit de la salle de classe, contente d'avoir fini cette longue journée. Terminer un jour de classe par Histoire de la Magie n'était pas des plus facile. Il en fallait du courage pour ne pas s'étaler sur la table de tout son long et ronfler, se laissant tomber dans les bras de Morphée, berçé par les paroles monotones du professeur. Le courage, qualité typique des Gryffondors. Pourtant, appart quelques pâle copie d'Hermione ou de Maya, à vous le choix --, ce courage là, Gryffondor ou non, les élèves ne l'avaient pas. Et il faut dire que la jeune Serpentard ne l'avait pas non plus, mais ce jour là elle avait tenter de resister à cette tentation.

Il se faisait déja tard, et la brune décida d'aller directement faire les devoirs qu'elle avait à faire pour le lendemain, bien qu'elle se serait bien reposée avant. Sauf que si elle le faisait, elle ne risquait pas de se réveiller de si tôt. Pour rejoindre sa Salle Commune, elle dut braver la foule d'élève, notament les premières années qui n'avaient rien d'autre à faire appart courir dans les jambes des autres, affronter les escaliers qu'elle n'arrivait toujours pas à maîtriser, et enfin trainer ses jambes qui n'avaient plus la force de la porter.

Elle fut bien heureuse de franchir le portrait la conduisant à la Salle Commune de sa maison, aussi remplie soit-elle. Elle avait l'habitude à présent, bien qu'il y avait défois où elle aimerait bien tous les envoyer ballader. Faisant un dernier effort afin de monter dans son dortoir, elle balança son sac sur son lit une fois là bas, et en sortit un parchemin sur lequel étaient écrite quelques lignes appliquées. Sachant qu'elle allait être débordée, Amy avait prit un peu d'avance sur son travail. Elle acheva tout ceci en presque une heure, ou un peu plus, elle était tellement fatiguée qu'elle en avait perdu la notion du temps, déja que d'habitude elle avait du mal ..

Elle s'apperçu bien vite que tout les élèves quittaient les lieux, et elle en déduit que c'était pour aller manger. Mince, elle avait presque oublié le repas. Elle suivit le mouvement, papotant vite fait avec une ou deux connaissance de cours et de dortoir. La grande Salle ouvrit ses portes, laissant les élèves s'assoirent à leur table respective.

A la table des verts et argent, c'était souvent très animé. Des débats qui ne menaient à rien, des filles se préoccupant plus de leurs ongles que de leur travail, ou peut-être plus leur cheveux. Les habitudes critiqueuses de Amy explosaient lorsqu'elle assistait à ce genre de spectacle, bien qu'il lui arrivait de faire de même. On ne critique pas quand on fait pareil, me dirait vous. Sauf qu'elle n'avait pas l'air de se rendre compte. Comme presque tout les repas, elle envoya ballader un premier année avec toute la méchanceté et l'arroguance qu'il fallait. Ca leur forgera le caractère, se disait-elle. On n'aquerissait pas le pouvoir en se le faisant servir sur un plateau d'argent, il fallait le mériter. ( J'ai du mal à comprendre pourquoi j'ai mis cette phrase, je dors à moitié --') Le reste du diner se déroula agréablement, Amy eu l'occasion de discuter avec des amies jusqu'à l'heure où ils étaient obligés de quitter la Grande Salle. Ses amies et elle avait l'habitude de trainer à leur table, car c'était un des moments où elles pouvaient parler sans qu'on les écoute, ou les observes. Du moins c'est ce qu'elles croyaient, elle n'était pas à l'abris de quelqu'un d'une autre maison ou bien même d'un élève de leur maison qui se fondait dans le décors. Faut dire que certain était tellement lourd ou inutile que ça en devenait fatiguant.

Elle ne veilla pas très tard, pour une fois et se réfugiait sous sa couette, espérant enfin fermer l'oeil et se reposer.

**

Une heure trente du matin, et elle avait les yeux grands ouverts. A force de tourner, de retourner, de tourner une nouvelle fois, puis de tourner encore, elle avait fini par en avoir le tournis. Aaaaaaaah insomnis, quand tu nous tiens. Elle ne comprennait pas. Elle était exténuée, mais il était impossible pour elle de dormir! Etait-ce sa punission pour se défouler sur les premiers années?

* Oh seigneur, entendez mon pardon! Je vous implore de me donner le sommeil! J'embrasserais les pieds du plus ignoble des Bouffons d'or si il le faut! *

Elle grimaça à cette idée, et déglutit difficilement. Un bruit nasale provenant d'une des filles qui dormaient retentit, et Amy tira sa couverture jusqu'au dessus de sa tête en gémissant. Après encore quelques minutes de torture, elle poussa sa couette en un grand geste et se releva, envoyant ses cheveux en arrière, les sourcils fronçés par la contrariété. La brunette revetit un gilet par dessus son débardeur, arrangea son pantalon de pyjama - rose pâle, si vous voulez tout savoir - et decendit à petit pas dans le salon. Une fois en bas, elle prit la porte, ordonant de manière désagréable au tableau de geindre qu'elle perturbait son sommeil.
Peut être que prendre l'air l'aiderait à trouver le sommeil, qui sait? Il ne restait plus qu'à espérer ne pas croiser le concièrge, sinon elle était fichue.

Lorsqu'elle se sentit fin prête pour aller rejoindre son lit, elle fit demi-tour et regagna sa Salle Commune, subissant à nouveau les réfléxions du tableau. Non mais pour qui il se prenait celui là? Voulait-il bruler? Non parce que je connais un de ses confrères qui l'a été après avoir embeter deux ravissantes jeunes femmes. Mais bref, je m'égare. Elle avait donc frachi le tableau, quand elle pénétra dans le salon, et qu'elle avança pour trouver les escaliers menant au doiroirs des filles.

Mais elle se retourna brusquement lorsqu'elle entendit un bruit venant de derrière elle. Mince, c'était qui? Manquerait plus que ce soit un préfet en colère qui en profite, ou un truc de ce genre. Elle plissa des yeux pour voir un peu mieux la personne qui était là, mais ne put distinguer qu'une vague silhouette sur le canapé. Elle l'avait peut être vue sortir, ou alors elle était venue une fois qu'elle était partie. Amy n'avait même pas regarder avant de sortir, zut. Peut être que la personne s'était endormie là, et cette option arrangerait beaucoup la jeune Serpentard. La solidarité entre élèves de même maison était pauvre chez les verts et argent.

Amy ne dit rien. Pas par manque d'idée, non, elle n'était jamais en manque d'inspiration pour ce genre de chose. Mais parce que si la personne ne réagissait pas, elle foncerait se coucher et la concernée aurait tout oublié demain matin. Elle ne tenait pas à s'expliquer, de toute façon cela ne concernait qu'elle. Elle attendit donc une réaction - ou pas - de l'élève présent(e).

_________________
Just a Perfect Slytherin .
----

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan McCain
Serpentard
Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 4
Age : 27
Date d'inscription : 22/02/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 6ème année
Maison / Profession: Serpentard
Rôle: Descendante Directe de Salazar Serpentard
MessageSujet: Re: Insomnie, quand tu nous tiens | Pv Darling *-*   Lun 9 Juin - 15:31

[L’autre vie dont tu parles dans le premier paragraphe, c’était celle ou t’avais ma tête ? --]
[C'est cours dslou :s]





Une douleur abominable dans le cou complété d’un rêve pas très joyeux suffirent à réveiller la jeune fille qui s’était endormie sur le fauteuil vers émeraude de la vaste salle commune des Serpentard. L’endroit était bien calme, ce qui n’avait rien d’étonnant vu l’heure qu’il était. Près de trois heure du matin, pour être exacte. Les rayons de lune éclairaient faiblement la pièce, tandis que la jeune Serpentard tâtonnait le sol de sa main droite pour essayer de retrouver sa baguette qu’elle avait sûrement laisser tomber en s’endormant.
Megan était bien chamboulée, depuis quelques jours elle n’arrivait pas à trouver le sommeil, et quand celui-ci frapper à sa porte, il ne la menait que vers des cauchemars. Ca ne pouvait plus durer, cependant elle ne voulait pas demander de l’aide à l’infirmière (je crois que c’est un infirmier --). Tout ce qu’elle savait, c’est qu’il était urgent d’y remédier, parce que si ça continuait, elle n’allait pas tarder à ressembler à un zombie, cerné et grincheux, et ça c’était absolument hors de question !

Au moment ou elle finit par mettre la main dessus, après avoir, bien sure, inhalée un bon kilos et demi de poussière, elle entendit le portrait qui faisait office d’entrée de la salle commune discuter avec quelqu’un. Toujours accroupie, Megan tendit l’oreille. Il s’avéra que c’était avec une fille que -la chose- parlait.
Entre la curiosité et l’indignation fasse aux actes de cette personne, Megan se leva pour voir qui cela pouvait bien être, tachant de rester dans l’ombre. Un silhouette, qu’elle reconnue pour être celle d’une de ses camarades de classe et de dortoirs d’ailleurs, Amy McSrife, passa alors à quelques mettre d’elle, en direction des escaliers menant au dortoirs des filles. Megan se rassit discrètement comme si de rien été. Au moment ou la nouvelle venue posa un pied sur la première marche de l’escalier, Megan posa sa baguette sur la table basse qui se trouver près du fauteuil ou elle était assise, ce qui eu pour effet de produire un léger bruit qui fit sursauter McStrife. A peine eut-elle le temps de se retourner que Megan Pris la parole.

- McStrife … encore debout a cette heure ?

Lanca-t-elle d’une voix froide. Elle ne connaissait pas vraiment Amy et n’avait d’ailleurs jamais chercher à le faire. Mais elle savait qu’elle lui servirait un jour ou l’autre. De plus Lisa semblait croire qu’elle croire qu’elle était apte a intégré leur ‘groupe’. Megan de son côté voulait d’abord voir de quoi elle était capable (purée genre tvas intégré la mafia XD)Elle devra faire ses preuves, se disait-elle.

- Peut-être cherchais-tu à nous faire perdre des points, afin que les Gryffondor l’emporte cette année…

Ajouta-t-elle en pianotant sur le bras du fauteuil. A vrai dire, les points ne l’importaient guère mais il était vrai qu’elle ne supporterait pas d’offrir ainsi, une autre occasion aux bouffons de s’imaginer supérieure, déjà qu’il était assez arrogant ... De plus il n’y avait rien a craindre, le Quidditch apporte des point et Jason, son adorable frère, était sans aucun doute le plus douer de tout Poudlard.

- Se pourrait-il qu’il y’ait un Bouffon qui te ferait craquer a ce point pour que tu puisses nous trahir ?

Poursuivi-t-elle d’un ton sarcastique saupoudré d’une pointe de mesquinerie. (Bonne recette Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy McStrife
Serpentard
Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 27
Localisation : Cherche.
Date d'inscription : 17/02/2008

___PENSINE___
Niveau d'étude: 6ème année
Maison / Profession: Serpentard
Rôle:
MessageSujet: Re: Insomnie, quand tu nous tiens | Pv Darling *-*   Ven 13 Juin - 1:04

[ Oui! Je parle de l'autre vie où j'avais ta tête. Elle était rigolotte cette vie, courte, mais rigolotte x) Meuuuh! C'pas grave que ce soit court ( court T_T C'est pas court, c'est juste moins long que moi xD ) Puisque c'est bien écrit *-* Par contre, tu m'excuses de la nullité de mon post, regarde l'heure -- Mais je voulais te rép' ^^]



- McStrife … encore debout a cette heure ?

Amy reconnu la douce et aimable voix d'une de ses camarades de classe --. Megan McCain, pour être plus précise. Cette voix, elle ne l'entendait que trop souvant pour ne pas la reconnaître. Enfin, quand je dis qu'elle l'entendait, c'était bien sûr de loin. Rares étaient les occasions où ces deux jeunes filles s'étaient adressées la parole, mis appart pour se dire bonjour vite fait. Il fallait dire aussi qu'aucune des deux n'avaient cherché à connaitre l'autre, et je suppose que la population Poudlarienne ne s'en portait que mieux.

Elle arqua un sourcil à l'entente du ton froid qu'avait adopté la belle au bois dormant (ah ah.). Oh, il était populaire celui là aussi. Tout comme celle qui l'employait. A vrai dire, Megan était une des héritière de leur maison, avec Lisa. Toute deux formaient une genre de bande, ou de groupe dont tout le monde voulait faire partie. Stupide, n'est-ce pas? Et bien, peut-être que ça l'est pour vous, et pour moi. Mais Amy, elle, trouvait ça .. Cool. Et oui, les jeunes --. Sachant que faire partie de la Mafia du groupe le plus populaire de l'école aurait fait grimper sa côte de popularité en flêche, elle aurait aimé en faire partie. Aurait aimé, oui, mais elle n'était pas du genre à s'abaisser à supplier quelqu'un pour quelque chose. Ca jamais. Hum, sauf peut être pour retrouver le sommeil, bien qu'elle avait chaque fois de plus en plus de mal à déglutir chaque fois qu'elle pensait qu'elle avait pensé l'espace d'un instant à embrasser les pieds d'un Bouffondor. Heureusement, ce n'était que leur pieds. Imaginez leur bouche .. Non merci.

La jeune vert et argent à coté des escaliers menant aux dortoirs posa une main sur le mur de pierre froid. Elle se retourna complètement, ayant dans l'idée de lui répondre lorsque Megan rajouta quelques mots .. qui firent plisser les yeux de Amy.

« Qu'ils l'emportent cette année? Laisse-moi rire! »

Répondit-elle plus à elle même qu'à Megan. Il n'y avait aucune chance pour que ces sâles Bouffons l'emportent une nouvelle fois cette année. Non mais oh, un peu ça va, mais trop c'es trop. Cette année, les Serpentards l'emporterait. Elle y mettrait sa main à couper.

Megan pivota sur le canapé, tandis que Amy ne bougea pas. Son lit l'attendait, et elle ne comptait pas s'attarder, surtout si c'était pour entendre des idioties pareilles. Pourtant, elle imaginait déja peu à peu l'envi de dormir s'évanouir, la condamnant à une nuit blanche, et par la même occasion, à un visage de mort-vivant avec des cernes énormes. La nouvelle réfléxion de l'héritière fit sortir Amy de ses brèves - et inutiles - pensées, laissant un rire chantonant mais jaune. Comme si elle, serpentard et tellement fière, pourrait craquer sur un de ces ... animaux de cette sous espèce. Qu'est ce qu'il ne fallait pas entendre. Elle secoua la tête, un petit sourire dessiné sur ses lèvres, et fit quelques pas en avant, décidant de s'installer sur le canapé d'en face puisque, de toute façon, ça risquait d'être long. Megan et elle ne se parlaient jamais, mais si elles commençaient comme ça, elles ne risquaient pas de s'arreter de si tôt. Comment je sais ça? Oh, laissez tomber, c'est dans une autre vie. -- ( J'peux pas m'en empecher ^_^2)

« Très amusant, Frittes McCain. Rassures-toi, je ne suis pas ce genre de fille. Je n'ai pas besoin d'aller chercher là-bas pour les garçons. »

En effet, jamais, au grand jamais elle ne rentrerait en contact avec les lèvres d'un Gryffondor. Amy repoussa une mèche de ses cheveux en arrière, avant de poser les yeux sur Megan.

« Mais je ne suis pas la seule à être debout alors qu'il est tard. Du
moins, maintenant, puisqu'apparament, tu dormais. Etais-tu fatiguée à ce point pour t'être endormie avant d'atteindre le dortoir? »

_________________
Just a Perfect Slytherin .
----

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Insomnie, quand tu nous tiens | Pv Darling *-*   

Revenir en haut Aller en bas
 
Insomnie, quand tu nous tiens | Pv Darling *-*
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Aparecium | Quand la vérité éclate :. :: .: POUDLARD (Intérieur) :. :: Sous sols :: Cachot des Serpentard-
Sauter vers: